Mes bonnes résolutions...

Je fais de ma vie
un miroir évolutif !

Je fais de ma vie un miroir évolutif


Plutôt que l’attitude qui consiste à se conforter dans une plainte stérile face aux aléas de l’existence, la sagesse voudrait que nous considérions les obstacles comme une opportunité pour évoluer. Encore faut-il posséder quelques clés pour y parvenir. Cette bonne résolution a pour objectif de contribuer à vous les procurer…

> Je ne crois plus au hasard
Même si vous ne vous réclamez d’aucune croyance particulière, le seul fait d’être persuadé que rien n’est le fruit du hasard modifie la perspective. Cette forme de pensée a changé la vie de millions de gens de par le monde. Tout simplement parce que si le hasard est exclu, le sens peut être découvert. Et le sens est toujours évolutif puisqu’il indique une direction et ne vous laissera plus sur le bord de la route, démuni.

> Je considère le versant positif
Une fois le hasard écarté, il s’agit maintenant de relativiser. Ainsi, un événement, aussi ennuyeux soit-il, possède toujours son corollaire inversé positif. Pour exemple, un embouteillage vous met en retard mais une fois accepté, il peut se transformer en opportunité pour se recentrer. Observez simplement le flux et le reflux de votre souffle pénétrant par les narines et envahissant vos poumons. Prenez conscience de ce merveilleux véhicule que constitue votre corps. Il y a fort à parier que vous arriverez à bon port détendu physiquement et mentalement. D’autant que ce ralentissement vous a peut-être protégé d’un accident…

> Je change mon point de vue et j’avance vers la lumière
Dans le même ordre d’idée, dites-vous que l’ombre doit son existence à la lumière. L’allégorie de la caverne de Platon est très explicite sur le sujet. Dans une grotte souterraine, des hommes sont assis le dos à l’entrée. Ils ne voient donc que les ombres sur les murs, pensant que là est la seule réalité. Platon imagine que l’un d’entre eux est amené à se retourner. Ébloui dans un premier temps, il finit par distinguer la réalité et ne voudra certainement pas revenir à son état antérieur. Ainsi, regarder du côté de la lumière nécessite de sortir de ses habitudes comme on sort d’une caverne. L’ombre n’étant que le reflet d’une banale difficulté qui se trouve à un moment donné confrontée au soleil, elle perd alors son aspect lugubre. Les soucis, les peines, les douleurs sont des voiles qui possèdent leur face lumineuse. Une fois identifiés, à chacun de continuer à avancer vers la source lumineuse.

> Je ne suis plus masochiste
Faire de sa vie un miroir évolutif nécessite d’abandonner l’illusion que la vie n’est que tragédie. Pour y parvenir, aucune autre alternative : il faut sortir de la position de victime en arrêtant de se plaindre. La psychanalyse explique qu’il y a une jouissance morbide dans ce comportement, appelé « masochisme »… Or, derrière tout masochiste se cache un sadique ! Le problème, c’est qu’il empoisonne son entourage au point d’avoir encore plus de raisons de gémir, personne ne supportant longtemps ce type de relation. S’il est parfois légitime de se laisser aller à quelques plaintes, n’en faites surtout pas une habitude car aucune évolution n’est possible avec cette attitude. Préférez l’action aux lamentations éternelles.

> Je progresse grâce aux personnes désagréables
Ne croyant plus au hasard, vous envisagez les personnes désagréables autrement. Au lieu de pester contre elles, considérez-les comme des arbres qui cachent la forêt. Elles vous montrent ce que vous devez changer en vous. Votre belle-sœur est insupportable, c’est un fait. Mais en réfléchissant, vous allez pouvoir identifier des sujets avec qui vous avez été désagréable. Peut-être même avec votre belle-sœur... Sans tomber dans une culpabilité démoniaque, réalisez que ce membre de la famille vous explique qu’il ne faut pas s’identifier à lui. Finalement, il vous fait progresser, sans le vouloir, sur le chemin de la gentillesse. Ses projections n’auront d’ailleurs bientôt plus aucune prise sur vous et s’arrêteront d’elles-mêmes.

En résumé
Le terme « évolution », connu surtout grâce à Charles Darwin, renvoie à celui d’« adaptation ». Depuis les origines, l’être vivant possède en lui une adaptabilité qui lui est innée. C’est en observant votre existence tel un miroir évolutif que cette capacité s’imposera à vous tout naturellement…

 

D'autres " Bonnes résolutions "...



Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein