Mes bonnes résolutions...

J’exploite positivement
ma petite voix !

J’exploite positivement ma petite voix !

 

L’intuition, cette petite voix intérieure, reste souvent négligée et c’est bien dommage. Dommage car elle pourrait nous rendre d’immenses services et nous éviter certaines erreurs de parcours. Mais comment procéder ? C’est justement l’objet de cette bonne résolution…

> Je suis naturellement intuitif

Les perceptions qui viennent de l’intérieur ne sont jamais anodines. Il est des signes qui ne trompent pas, même si la logique peut démontrer le contraire. Ne dit-on pas que la première impression est souvent la bonne ? Face à une personne ou une situation, on ne la « sent » pas ou, à l’inverse, on la « sent ». Laura Day, dans son ouvrage « Guide pratique de l’intuition », écrit : L’intuition est une faculté innée chez les êtres humains, au même titre que la faculté de penser, de parler un langage articulé ou d’apprécier de la musique. L’intuition n’est pas un pouvoir qui s’acquiert, elle fait partie intégrante des mécanismes mentaux, émotionnels et métapsychiques de chaque personne Dorénavant, ne dites donc plus que vous n’êtes pas intuitif !

> J’apprends à être réceptif

Selon Gilles Guyon, auteur de « Le coaching pour tous », lorsqu’on suit les « voix » de lumière de l’esprit, alors chaque jour les portes de nos limites s’ouvrent vers une direction humaine, de groupe et, à la fois, vers l’unité universelle. Aussi préconise-t-il l’apprentissage de la réceptivité intérieure en s’exerçant le plus souvent possible. Les outils à privilégier sont la relaxation et bien évidemment la méditation, voire la prière si vous êtes croyant. Il s’agit de cultiver des moments de vacuité mentale propices à la prise de conscience qu’il existe une autre dimension que la simple raison.

> J’ai confiance

Faire confiance constitue la clé essentielle pour exploiter positivement sa petite voix intérieure. Aussi, face à un problème, il convient d’abord d’en minimiser l’importance. Pourquoi ? Tout simplement parce que si nous pensons que l’obstacle est insurmontable, ce sont plusieurs voix contradictoires qui vont se faire entendre. Susan Jeffers, dans son livre « Osez vous réconcilier avec la vie », appelle ce cœur de voix « crécelle ». Il fait obstacle à la voix intérieure car il crée un chaos, fait beaucoup de bruit inutile. Prenez votre temps et sachez que la réponse est déjà là, en vous. Votre subconscient travaille pour vous. Lorsque vous êtes à l’écoute, détendu, ayant lâché prise, une certitude s’impose. Votre petite voix peut se manifester par un signe inattendu en lien avec votre interrogation et qui lève tous vos doutes : un mot prononcé par un interlocuteur, une phrase lue dans un texte pris au hasard, un panneau publicitaire, un songe… Quelle que soit la décision que vous choisirez, elle sera la bonne car la voix vous indique aussi une « voie » à suivre… Sachez également que ce qui peut sembler une erreur pour les autres devient parfois votre plus grand bien si vous vous faites confiance de cette manière, tout en observant attentivement les signes qui vous viennent de l’extérieur… Il est bien évident qu’écouter sa petite voix n’a rien à voir avec un jeu. Le critère ? Poser une question sérieuse, liée à une problématique personnelle et déclenchant de l’anxiété. Cette condition indispensable entraînera un résultat fiable qui sera attesté par une paix intérieure…

> J’authentifie la voix (voie)

Depuis plusieurs mois, Élodie sent qu’elle n’est pas à l’aise avec ses études d’infirmière. En parallèle, elle souffre de quintes de toux qui peuvent aller jusqu’à une extinction de voix. Après avoir fait les examens médicaux nécessaires – qui n’ont révélé aucune pathologie –, une amie psychanalyste lui demande si elle n’aurait pas, par hasard, le désir de changer de voie professionnelle. Élodie lui confie que c’est pour faire plaisir à sa mère qu’elle suit ce cursus, sa mère qui aurait voulu être infirmière ! Son réel désir ? Devenir sophrologue mais elle ne se l’est jamais autorisé, le diplôme n’étant pas reconnu par l’État… Celui de psychanalyste non plus, lui lance son amie qui, non seulement gagne très bien sa vie, mais est passionnée par son métier. Le soir même, un documentaire sur Alfonso Caycedo, le fondateur de la sophrologie, passe à la télé… Sa décision devient sans plus aucune équivoque !

En résumé

Jennifer Letellier, praticienne en Psychologie positive et auteur de « Juste être » et « Vivre, tout simplement », invite à alléger son existence à tout instant en se mettant à l’écoute de soi. Elle écrit dans ce sens : « À chacune de vos questions, à chacun de vos doutes, ne laissez pas la peur vous emprisonner. Prenez le temps d’être à l’écoute de votre corps et de cette petite voix en vous. Prenez le temps d’être à l’écoute de la vie et des signes qu’elle vous envoie. N’oubliez jamais : tout est là, au meilleur moment… ».

 

D'autres " Bonnes résolutions "...

 

 Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein