Mes bonnes résolutions...

J’opte pour des sols naturels !

J’opte pour des sols naturels !

 

Plutôt que le revêtement PVC, la moquette ou le linoléum, vous avez le désir de couvrir vos sols de fibres végétales pour bénéficier d’une ambiance confortable mais également écologique ? Une bonne résolution qui peut nécessiter d’en savoir un peu plus sur des différences à connaître…

> Je réalise les avantages

Les sols naturels bénéficient de nombreux atouts : ils atténuent les sons du fait de leur sous-couche en latex, en feutre ou en joute. Grâce à leurs propriétés hygrométriques, ils protègent du froid. Ainsi, en fonction du degré d’humidité du climat, ils l’absorbent ou, à l’inverse, la rejettent. D’autre part, les fibres naturelles sont peu inflammables et antistatiques. Tissées de différentes façons (simple, double tressage, tissage droit, en chevron, natté), elles offrent en outre une large palette côté déco.

> Je choisis mon sol

Il existe plusieurs types de sols naturels. Parmi les plus courants se trouvent le jonc de mer, le sisal et le bambou. Le jonc de mer est une fibre dont l’origine est issue de plantes aquatiques asiatiques. Il est facile d’entretien, peu salissant et se pose sur tous les sols à condition de bénéficier d’une ventilation suffisante. Le sisal, quant à lui, provient d’un cactus tropical. De couleur blanche au naturel, il accepte avec bonheur toutes les teintures. Enfin, le bambou semble le plus tendance. Très résistant, il est conseillé dans les pièces très fréquentées comme le salon ou les couloirs d’entrée.

> Je passe à la pose

La pose d’un sol en fibre naturelle est proche de celle de n’importe quelle moquette. Cependant, il est nécessaire de la coller afin d’éviter les variations dimensionnelles liées aux changements de température.

> J’entretiens mon sol naturel

Selon la fibre, l’entretien est différent. Pour le jonc de mer, un nettoyage régulier à l’aspirateur suffit. Ce qui n’empêche pas de passer de temps en temps une serpillère humide de manière à raviver sa couleur et à conserver son élasticité. Un geste à ne pas faire pour le sisal qui n’accepte que le nettoyage à sec. Quant au bambou, le nettoyage à l’eau suffit.

En résumé

Les atouts qui font opter pour un sol naturel sont multiples : faible empreinte écologique, isolation sonore, absence de composés organiques volatiles, ainsi qu’un confort non négligeable. Alors, c’est décidé, il ne vous reste plus qu’à passer à l’action…

 

D'autres " Bonnes résolutions "...

 

 Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein