La santé et la forme
      dans Signes & sens

      Zoonoses ?
      La vigilance
      et les soins phyto s’imposent…

      Zoonoses ? La vigilance et les soins phyto s’imposent…

      Comme nous le mentionne le dossier de la Direction générale de la santé, « les zoonoses sont des maladies qui touchent surtout les animaux mais on tend actuellement à réserver ce terme aux affections transmises des animaux vertébrés à l’Homme et inversement ». L’affaire de la vache folle - ou encéphalopathie spongiforme bovine – et son risque de transmission à l’être humain – a déclenché l’alerte. Plus que jamais, dans le registre des zoonoses, la vigilance s’impose.

      Curieusement, les zoonoses ne correspondent pas nécessairement à des infections rares, liées à quelque voyage dans des contrées lointaines. Certaines existent en France et nous entourent au quotidien. Les agents de transmission de ces pathologies pouvant être des animaux d’élevage, sauvages ou domestiques, l’affection est donc à même d’atteindre autant les particuliers que les professionnels en lien direct ou indirect avec des animaux : producteurs et vendeurs de bêtes, abattoirs, agents forestiers, égoutiers... Les contaminations variables peuvent ainsi se passer sur un mode respiratoire par inhalation du virus, du fait de mains souillées après avoir touché ou caressé un animal, nettoyé un local, l’ingestion de viande infestée ou de fruits et légumes souillés par des déjections animales, à la suite de baignades, de morsures ou de griffures. Les agents pathogènes incriminés diffèrent selon les cas, de nature virale, bactérienne, parasitaire ou mycosique. Qu’il s’agisse de peste, bilharziose, brucellose, leishmaniose, grippe aviaire, toxoplasmose, fièvre Q, ou encore de maladie de Lyme, la liste des zoonoses s’avère imposante. Certaines sont plus spécifiques des animaux de compagnie.

      La teigne du chat


      Plus fréquente que celle du chien, la teigne du chat est induite par un champignon dénommé Microsporus Canis. Elle est l’apanage du jeune chat trouvé dans des buissons, adopté et ramené à la maison. Contagieuse pour l’Homme et surtout pour les enfants, la teigne se présente chez l’animal sous la forme de médaillons arrondis sans poils, parfois suintants, localisés très souvent près des oreilles et sur la tête. Chez l’enfant, l’aspect de la lésion se manifeste par un ensemble de plaques squameuses du cuir chevelu, recouvertes de cheveux cassés, et parfois surinfectées. Chez les enfants, l’éviction scolaire est indispensable jusqu’à la guérison de la plaie.

      Dormir avec son animal de compagnie


      La maladie de Lyme, ou Borreliose, s’attrape par piqûre de tique et atteint le chien plus que le chat. Elle se transmet également à l’individu. L’infestation se produit notamment lors de balades en forêt ou de randonnées à travers de hautes herbes. Si partager son lit avec son animal favori reste une habitude fréquente, spécialement chez les jeunes enfants, cette situation favorise également la migration de la tique du compagnon à quatre pattes vers l’humain. Indolore lors de son installation, la tique se colle alors à la peau et inocule à travers celle-ci la bactérie responsable de l’affection. Après une période d’incubation, parfois de plusieurs semaines, un érythème apparaît autour de la piqûre, un syndrome fébrile se met en place et se complique – avec le temps – de signes cutanés sous la forme de plaques érythémateuses diffuses, d’arthralgies, d’atteintes cardiaques et neurologiques, voire un risque d’encéphalite. En l’absence de traitement spécifique, l’évolution s’effectue vers la chronicisation de la maladie. Le meilleur remède s’avère encore la prévention en effectuant des promenades avec une tenue adaptée dans les zones à risques.

      La maladie des griffes du chat


      La contamination s’effectue par griffure (ou morsure) d’un adulte ou d’un enfant, par un chat atteint de cette maladie, lui-même infecté au départ par une puce porteuse d’une bactérie Bartonella Henselae. Souvent bénigne, cette maladie peut se traduire par l’apparition d’une papule au point de piqûre et d’une ou plusieurs adénopathies satellites, dans un contexte infectieux, et d’asthénie importante. L’évolution vers des troubles neurologiques, oculaires, cardiaques comme l’endocardite, ou des formes sévères, systémiques selon les terrains, justifie une antibiothérapie prolongée. Les mesures prophylactiques reposent sur des précautions simples : se savonner les mains après avoir caressé un chat, désinfecter soigneusement toute lésion causée par celui-ci, lutter contre l’infestation de l’animal par des puces.

      Des soins de phytothérapie bénéfiques


      L’éradication d’une zoonose nécessite une prise en charge à la fois de l’animal, de l’adulte, de l’enfant contaminés et du lieu de vie. Grâce à leurs propriétés antiseptiques et antifongiques, l’application locale d’huiles essentielles, sur les lésions de teigne, entraîne son éradication, tout en complétant par un traitement général homéopathique. Pour les puces ou tiques du chien ou du chat, leur dépistage répété est recommandé. Le port d’un collier antitique ou antipuce insectifuge, biodégradable et inoffensif, contribue à lutter contre leur présence. Efficaces, naturels, les sprays, lotions répulsives ou shampoings antiparasitaires à base d’huiles essentielles comme le tea tree, la lavande, le géranium, la citronnelle, le cannelier de Ceylan, autorisent la répétition de soins protecteurs, doux et bien tolérés par le pelage de l’animal, à titre préventif ou en période d’invasion, pour l’animal. Simples d’utilisation, les pinces à tiques favorisent leur retrait, en les dévissant sans les arracher. Parallèlement, l’aromathérapie offre de nombreuses possibilités pour la désinfection concomitante et soigneuse des sols et planchers de la maison mais également draps, couettes, canapés, coussins. En outre, le traitement des objets appartenant à l’animal (couverture, jouets...), par des poudres insectifuges, s’impose.

       

      Noémie Briffa

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©