Mes bonnes résolutions...

J'attire le bonheur !

J'attire le bonheur !


" Ce n'est pas la volonté qui est la première faculté de l'Homme mais l'imagination ", assure le psychologue Émile Coué. Cette caractéristique humaine, qui rejoint les postulats freudiens, nous donne une indication aussi précieuse que rassurante pour attirer le bonheur. Cet état, assimilable à la plénitude, requiert toutefois une attitude incontournable : s'autoriser à être heureux..

> Je dépasse mes peurs
Toute peur consciente ou inconsciente est liée à une menace réelle ou à une illusion de menace ancrée dans le psychisme depuis l'enfance. Cependant, chaque problème a sa solution. Le fait de chercher à résoudre le problème qui vous préoccupe vous place d'emblée sur un axe d'élaboration et de construction qui vous permettra d'évoluer favorablement. Ainsi, explique Frank Tallis, auteur de l'ouvrage " Comment vaincre vos peurs ", publié chez Leduc.S éditions, " l'inquiétude est plus utile qu'elle n'est dangereuse ! ". Cette vérité - largement vérifiable - nécessite, avant tout, d'objectiver la façon dont vous réagissez quand une angoisse, aussi justifiée soit-elle, vous taraude. Notez vos réactions, qu'elles soient positives ou négatives : en les observant, vous commencez déjà à affaiblir votre anxiété. Karine, secrétaire, exprime très bien le résultat encourageant de cette méthode conseillée par sa psychothérapeute...
. " J'ai consulté cette professionnelle parce que je n'arrivais pas à retrouver de travail après mon licenciement économique. Elle m'a demandé de prendre une feuille de papier, de déclencher mon imaginaire en pensant à l'arrêt de mes allocations chômage et de marquer spontanément les trois premiers termes qui arrivaient : honte, nullité, faiblesse n'ont pas tardé à pointer leur nez. Ensuite, je devais les remplacer par leur opposé : confiance, compétence, force. Ma psy m'a dit que la dernière étape de cet exercice consistait à rédiger trois épisodes de ma vie durant lesquels j'avais fait preuve d'assurance, de savoir-faire, de combativité. Ce test serait à pratiquer chaque fois qu'une peur surviendrait. Cette conduite a changé ma vie et le bonheur s'est installé peu à peu dans mon quotidien ! ". À vous maintenant d'essayer cet entraînement. Cette décision contribuera à transformer vos résistances et vos réflexes autopunitifs en permissions légitimes vers la félicité.

> Je ne culpabilise plus
Si la culpabilité a sa raison d'être quand un individu dépasse les règles de bonne conduite vis-à-vis de lui ou d'autrui, cette émotion peut s'avérer autopersécutrice alors qu'elle est injustifiée. C'est le cas de Guillaume qui se vit responsable de l'accident de voiture dans lequel son jeune frère de 2 ans a été tué. C'est leur tante qui conduisait et qui était chargée de l'amener à son entraînement de foot du mercredi après-midi. Elle a raté un virage. Pour Guillaume, s'il n'avait pas pratiqué ce sport, son frère serait toujours là... Cet exemple dramatique illustre parfaitement les voies insupportables et erronées que peut emprunter un inconscient qui travaille à se punir. Une stratégie d'adaptation s'impose ici pour retrouver le chemin de la réalité. Par voie de conséquence, la prise en compte quotidienne de la reconnaissance de vos limites vous fera saisir que vous n'êtes pas à l'origine de tout désagrément ou de toute tragédie. Pour le psychanalyste Gilbert Roux, " envisagée dans ce cadre spécifique, l'humilité est un atout de plus pour attirer le bonheur. "...

> Je guéris de mon héritage transgénérationnel

Dans toutes les filiations, les névroses ne sont que la résultante de destinées difficiles et complexes. " Comment développer de la joie ", dit Michel, " quand on en est à quatre générations de cancers ayant entraîné des décès prématurés ? "... Il est certain que tout raisonnement de ce type ne peut qu'aboutir à des névroses d'échec tous azimuts. Pour célébrer la vie, encore faut-il entendre que chaque membre de votre filiation a son propre destin à accomplir et qu'il n'est aucunement en votre pouvoir d'intervenir sur cette grande énigme de l'incarnation. " Si vos rêves de bonheur les plus sensés n'adviennent jamais ", conseille la psychogénéalogiste Xavière Santoni, " réfléchissez à comment se sont comportés vos parents, vos grands-parents, vos oncles et tantes, pour verrouiller à triple tour la porte de l'enchantement et des bénédictions. La réponse qui s'affichera vous donnera à comprendre que vous vous y prenez à l'identique ! "... Ainsi vous déferez-vous des liens de loyauté qui vous étouffent et vous martyrisent. Vous serez étonné en parallèle de constater que vous êtes en train de ne plus vous soucier du regard des autres. Cette victoire sur vous-même vous donnera des ailes et vous propulsera du côté de satisfactions que vous ne censurerez plus. C'est de la sorte que vous allez enfin parvenir à " réinventer votre histoire ", comme l'évoque si joliment Juliette Allais dans son livre " La psychogénéalogie ", aux Éditions Eyrolles.

> J'apprends à m'aimer

Une faille consiste à penser spontanément que nous nous aimons dans la mesure où nous ne changerions pas notre parcours avec celui du voisin ! Cette ineptie nous place dans un leurre dommageable. S'aimer revient à ne pas nous laisser happer par les diktats alentour. Un diktat est un terme allemand qui signifie " chose dictée ". Aussi est-il impératif de veiller à ce que vos passages à l'acte ne soient pas conditionnés par votre entourage quel qu'il soit. Vous pouvez être sincère en assurant que personne n'a d'influence sur vous. Le récit de Virginie démontre qu'il est malheureusement très facile de se retrouver entortillé par des pulsions d'emprise quasi invisibles :
. " Mon meilleur ami communiquait beaucoup avec une jeune femme tétraplégique rencontrée sur Internet. J'en étais arrivée à trouver ce lien presque malsain. Effectivement, alors qu'il ne l'avait jamais vue, il lui faisait des déclarations d'amour auxquelles cette personne handicapée croyait, ce qui est bien compréhensible de sa part. À cause de cette liaison virtuelle qui me semblait de plus en plus " anormale ", j'ai décidé de rompre notre amitié, quoique très ancienne. Je fais partie d'un club de scrabble depuis longtemps où, peu après cette rupture, j'ai fait la connaissance d'un jeune homme paralysé. J'ai été sympa avec lui dès le début mais il a transféré sur moi et maintenant, il me persécute... ". Ce commentaire de Virginie atteste que cette relation difficile pour elle s'est installée à la faveur d'une domination qu'a exercée sur elle, et à son insu, son ancien copain mais parce qu'elle a permis libidinalement qu'il la conditionne... Le bonheur, au contraire, ne peut venir que de soi. Il est intime, unique et - c'est une bonne nouvelle - illimité ! En revanche, il nécessite que vous regardiez au-delà de ce qui ne vous appartient pas, si vous voulez l'attirer...

En résumé
L'accès qui mène au bonheur est la réconciliation de chacun avec lui-même. Ainsi et comme le décrit merveilleusement l'écrivain Robert Lalonde, " il est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière " mais, tel que l'indiquait le fondateur du scoutisme Robert Baden-Powell, " il ne vient pas à ceux qui l'attendent assis "... Est-il alors l'apanage de sages suffisamment engagés comme Gandhi qui affirmait que " le bonheur, c'est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles " ? Oui et c'est donc le plus simplement du monde que le bonheur peut s'écrire...

 

D'autres " Bonnes résolutions "...



 Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein