Le développement personnel
      dans Signes & sens

      Des clés pour réussir

      Des clés pour réussir
      ©iStock

      S'il existe des personnes qui trouvent aisément le succès dans tout ce qu'elles entreprennent, pour la plupart, la réussite n'intervient qu'en aboutissement de longs efforts et encore pas toujours ! Il semblerait en fait que ceux qui font partie de la première catégorie aient développé dès leur plus jeune âge l'aptitude à « sentir » la bonne attitude à adopter, une persévérance à l'épreuve des échecs inhérents à toute entreprise, la capacité à « rebondir » qui leur permet de se remettre en selle après la chute et une confiance inébranlable en leurs potentialités à le faire.

      S’il tel n'est pas votre cas, ce n'est pas le moment de vous décourager, encore moins de vous lamenter, tout est question d'entraînement et de constance. Ainsi, il est des règles de base qu'il faut connaître si l'on veut espérer « réussir », quel que soit l'objet de ce succès.

      Se fixer des objectifs


      La première des règles consiste à clairement déterminer son ou ses objectifs dans la vie, un peu de la même façon que l'on décide d'un itinéraire précis avant de partir en voyage, faute de quoi on n'aurait que peu de chances d'atteindre son but ! Aussi, posez-vous quelques questions élémentaires. Désirez-vous réussir ce que vous entreprenez, progresser dans le domaine de compétence qui est le vôtre, voir votre travail reconnu et récompensé, accéder à une vie confortable et harmonieuse, vivre l'aventure dont vous aviez toujours rêvé, développer un talent particulier, vous transformer dans le sens que vous souhaitez, réussir votre couple et votre vie de famille, finir votre vie mieux que vous ne l'aviez commencée, etc ? Tout dépend de ce que l'on entend par succès et les possibilités sont infinies.
      Il importe de clairement répondre à ces questions car il semble bien que tout succès dépende avant tout de notre enthousiasme, de notre audace, de notre capacité à partager avec d'autres nos passions, nos découvertes, nos apprentissages. Demandez-vous donc par la même occasion si votre ou vos objectifs seront du même coup bénéfiques aux autres ; il semble en effet que cet élément favorise d'autant mieux l'avancée de nos projets que nous n'en sommes pas les seuls bénéficiaires.

      Croire en soi


      Si vous ne croyez pas en vous, qui donc le fera ? Il s'agit bien là d'une condition préalable à toute entreprise que l'on désire voir couronnée de succès. Or, il n'est aucune raison capable de justifier cette défiance de soi qui ruine si bien l'existence de ceux qui se laissent dévorer par cette lèpre.
      Quand vous croyez en vous, quand vous vous comportez envers vous-même comme un ami, c'est-à-dire avec amour, rien ne vous résiste et les réponses à vos problèmes se présentent d'elles-mêmes, quasi magiquement. Les « coïncidences » heureuses se font plus fréquentes et cette synchronicité vous montre que vous êtes en harmonie, en adéquation avec vous-même. Votre santé s'améliore et vos capacités en tous domaines se décuplent. Encore faut-il que votre comportement soit vrai : notre époque insiste tant sur le « paraître » que l'on peut vous avoir enseigné à « sembler » être un gagnant (toutes les formations commerciales le font !) alors qu'au fond de vous la réalité est tout autre. Ce qui doit régir votre vie, c'est votre conviction intime, ce que vous pensez et ressentez de vous, des autres, des circonstances, de l'amour, de la société, du but de votre existence en ce monde...

      Croire en sa réussite


      Un enfant élevé dans l'idée de l'échec, auquel on a sans cesse répété qu'il ne fera jamais rien de sa vie, présente plus de difficultés que d'autres à se lancer dans un grand projet et le mener à son terme. D'où l'importance d'encourager les petits, de souligner leurs réussites, de les pousser à persévérer, tout en relativisant leurs propres échecs. Mais il est tout aussi nécessaire de leur permettre d'apprendre la leçon de l'échec, inhérent à toute existence humaine. Tout dépend simplement de la façon de l'aborder : comme un tremplin pour la réussite à venir ou comme une preuve de « nullité » de plus. Au choix!

      Accepter de se tromper


      Nous avons tous droit à l'erreur, seule diffère la manière dont nous tirons profit de nos échecs. Il faut parfois mille tentatives avant de trouver la solution juste, la combinaison gagnante, quel que soit le problème en cause ; se décourager au premier revers est le propre des « losers », ces perdants qui ne peuvent accuser qu'eux-mêmes. Edison a échoué un bon millier de fois avant de mettre au point son ampoule électrique et s'il s'était découragé à la 999ème expérience ratée ?

      Oser


      Nous avons vu à quel point il est important de développer cette aptitude, laquelle va de pair avec la confiance en soi et en la vie. « Qui ne risque rien n'a rien », dit l'adage populaire. C'est tellement vrai ! Se libérer de la peur – toujours paralysante –, de la crainte excessive de se tromper et des conséquences qui peuvent en résulter est le premier pas. Encore faut-il, avant de se lancer dans l'aventure, bien en mesurer tous les aspects, prendre en compte les diverses possibilités, sans pour autant se laisser arrêter par le risque d'échouer, risque potentiel dans toute entreprise. Repensez au cas d'Edison ! Apprenez à prendre des décisions réfléchies (il est des techniques d'aide à la prise de décision) mais, surtout, agissez !

      Se montrer créatif


      Tout parcours existentiel s'étaye paradoxalement sur la créativité. Elle n'est pas l'apanage des artistes mais l'essence même de la vie. C'est donc un élément à cultiver, si possible dès l'enfance, même s'il n'est pour cela jamais trop tard. Il n'existe pas de véritables obstacles à la créativité, seulement des temps forts et des temps « faibles », lesquels permettent souvent d'établir une base sur laquelle mieux avancer par la suite. Tout est question de rythme ; il est des jours et des nuits de la créativité, comme il en est de toute chose. S'attendre à ce que la vie soit linéaire est une utopie, d'autant qu'on le désire quand tout va bien, alors qu'on souhaite le contraire quand c'est la débâcle. Ce qui stimule la créativité ? Une bonne image de soi, sinon on ne tentera rien, le silence intérieur, pour laisser monter sous forme abstraite ce que l'on va ensuite s'efforcer de concrétiser, une attention sans cesse présente aux «messages», d'où qu'ils viennent (une parole «en l'air» qui touche, une suggestion de l'entourage, une opportunité soudaine, un événement significatif, etc.), souvent à l'origine de bien des œuvres, un intérêt vaste, non limitatif, en toutes sortes de domaines, qui nourrit la pensée, la réflexion et qui peut permettre à « l'idée » de jaillir (ce qu'on dénomme intuition), les obstacles rencontrés car, souvent, c'est de cette façon que s'accumule l'énergie, elle qui va ensuite permettre la mise en forme de l'œuvre, à condition d'avoir su cultiver courage et persévérance sans lesquelles rien ne parvient à maturité, de l'audace enfin, pour oser parcourir des terres inconnues, pour oser s'éloigner du conformisme sécurisant, pour oser courir le risque d'échouer, pour se démarquer de l'opinion communément admise et d'une manière d'agir consensuelle...

      Transformer ses problèmes en opportunités


      S'il n'est pas toujours possible de résoudre certains problèmes, il est toujours possible de modifier le regard que nous portons sur eux. Si vous y réfléchissez bien, vous constaterez que toutes les épreuves de votre existence vous ont apporté quelque chose, ont été un enseignement dont vous avez tiré d'importantes leçons. Ce changement de perspective suffit bien souvent à restaurer la confiance en soi et en la vie un moment évanouie. En outre, vous cessez dès lors d'être « victime » et redevenez le maître de votre existence. Si cette idée vous semble étrange, prenez un moment pour considérer ce qui vous est arrivé et demandez-vous ce qu'il en a découlé de positif.

      S'engager dans ce que l'on fait


      On l'a constaté, ceux qui vivent intensément leur parcours, qui font tout avec passion, en y mettant tout leur cœur, qu'il s'agisse de leur famille, de leurs amours, de leur travail ou de leur hobby favori, présentent une meilleure résistance au stress, se remettent plus vite et mieux des maladies, même graves, et sombrent rarement dans la dépression, quelles que soient les épreuves qui surviennent. Leur taux de réussite est aussi meilleur !
      Une étude psychologique menée à l'Université de Chicago par le Docteur Kobasa et son équipe sur les personnes présentant un bon taux de survie, en dépit de circonstances difficiles ou de problèmes de santé sérieux, a mis en évidence certains facteurs intéressants. Il semblerait que ces sujets aient en commun quelques traits de personnalité particuliers qui leur conféreraient un degré élevé de résistance au stress. Ce sont en général des individus qui s'engagent à fond dans ce qu'ils entreprennent et ont le sens des valeurs, le sentiment d'exercer un contrôle suffisant sur leur vie, quelles que soient les circonstances, même défavorables, qui considèrent les changements comme des défis et non comme des menaces, qui sont dynamiques et présentent de surcroît une activité intellectuelle suffisante. Si le stress est générateur de maladie (et nos peurs diverses représentent un stress de taille !), son absence risque de rendre la vie bien ennuyeuse, ce qui peut générer d'autres problèmes tout aussi sérieux pour notre santé et notre équilibre psychique. Le dynamisme semble bien représenter une valeur sûre qui protège la santé, physique et mentale. Le sentiment d'impuissance devant la vie, plus que les épreuves, serait ainsi particulièrement générateur de maladie et de dépression. Les personnes dynamiques acceptent aussi mieux que les autres le soutien de leur famille et de leurs amis, ce qui représente un facteur non négligeable lorsqu'on est confronté à des défis. Ce dynamisme n'est pas simplement inné mais peut se développer. En travaillant sur soi, en apprenant à se mieux connaître, on est de plus en plus en prise avec sa vie sur laquelle on exerce un contrôle supérieur. On affronte ainsi mieux les challenges. Chaque petite ou grande victoire accroît notre confiance, libère notre énergie et renforce la faculté d'en remporter d'autres, de plus en plus facilement. Même les échecs, aussi mal vécus soient-ils, deviennent autant de leçons permettant de progresser encore. C'est ainsi que, loin de nous abattre, les épreuves nous rendent plus forts, même si nous manifestons quelque défaillance passagère quand nous trouvons que la leçon est un brin sévère ou dure trop longtemps. Cultiver cette passion dans l’existence est à la portée de chacun ; il suffit de chercher ce qui nous intéresse, ce qui nous rend heureux et capte notre attention de manière créative et active. Ce peut être pratiquer un sport ou un art, faire du jardinage, assumer des responsabilités qui mobilisent notre intérêt et accomplir avec amour et plaisir tout ce que l'on fait. C'est à la portée de tous et une fois que l'on y a goûté, il est aussi difficile de s'en passer que de cesser de respirer !

      La méthode du chat !


      Le jeu de cette vie a commencé avec elle et ne se terminera qu'à sa fin, peut-être. Quant aux sous-défis, sous-jeux qui se développent au cours de la partie, nous n'avons certes aucune idée de ceux qui vont se présenter et c'est là tout l'intérêt. Nos projets d'aujourd'hui sont déjà une forme de concrétisation du rêve d'hier, non encore réalisée. Le jeu, le défi, concernent toujours l'inattendu, la nouvelle aventure. Dans l'attente, on emploie la méthode du chat, celle de l'Aïkidoka : calme, parfaitement détendu mais présent, tous les sens en alerte permanente, prêt à bondir, tous les muscles bandés aussitôt que le défi se présente. Alors, comme lui, dites oui à la vie et foncez !

       

      Marie-France Muller

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©