Le développement personnel
      dans Signes & sens

      Les bonnes façons
      de se faire des amis

      Les bonnes façons de se faire des amis
      ©iStock

      À quoi tient l’amitié ? « Parce que c’était lui, parce que c’était moi », écrivait Montaigne après la mort de son ami La Boétie. Cette amitié, particulièrement célèbre, a uni très fort les deux hommes pendant quelques années. Montaigne décrivait ainsi les différences entre l’amour et l’amitié : «L’amour est un feu téméraire, volage et ondoyant ; l’amitié est une chaleur constante et rassise, toute douceur et polissure»…

      Idéale, donc, l’amitié ? Inaltérable ? Indestructible ? C’est sans doute le cas pour les vraies grandes amitiés, celles qui durent toute une vie, sans accrocs, celles qui ressemblent à un long fleuve tranquille. Il n’en est certes pas toujours ainsi. Mais l’amitié n’en reste pas moins une valeur relationnelle sûre, de celles qui adoucissent la vie, soutiennent dans les épreuves, remplissent le cœur de joie et de satisfaction.

      L’amitié a besoin de temps


      Ces vraies amitiés unissent deux personnes de manière gratuite, pour le simple plaisir d’être ensemble. Il n’y a pas en amitié d’enjeu comparable à ceux de l’amour. L’amitié se fonde sur le plaisir de rendre l’autre heureux et de le savoir heureux, même en dehors de cette relation privilégiée. On peut se réjouir pour l’autre quand il est amoureux, quand il trouve le partenaire idéal, quand il réussit dans ses projets… Les bonheurs de nos amis sont nos bonheurs. Du moins, en principe… Car, parfois, l’amitié se teinte aussi de jalousie, d’envie, de possessivité. Le sentiment amical, pourtant si limpide, devient trouble. L’amitié se fait douloureuse. Cela peut n’être qu’un passage puisque l’amitié a besoin de temps pour se construire. L’amitié s’éprouve, se prouve, se vit jour après jour. Et c’est après coup, lorsque l’expérience en a montré la validité, qu’on peut se déclarer en relation amicale avec quelqu’un. Nous avons tous envie d’avoir des amis. Des vrais, des sûrs… mais certaines personnes semblent plus douées que d’autres pour nouer des relations. Plusieurs éléments permettent d’expliquer ces différences. D’abord la capacité de contact : il est plus difficile d’entrer en relation avec les autres quand on est timide et qu’on manque d’assurance. Et plus le champ relationnel est étroit, plus l’éventualité d’une relation amicale se rétrécit elle aussi.

      Avoir confiance en soi


      Ce n’est pas tout. Pour entretenir de vraies relations amicales, il faut avoir confiance en soi. Nous sommes tous des êtres complexes, avec des forces et des faiblesses, des failles, des fragilités… Si nous n’acceptons pas toutes ces facettes de nous-mêmes, nous ne pouvons pas entrer de plain-pied dans la clarté et la transparence de la relation amicale. Une relation dans laquelle on peut enfin être soi-même, sans se déguiser, sans s’enjoliver. Un tel espace d’expression de soi est une chance, un luxe, un incroyable cadeau que l’on peut saisir seulement si l’on est en paix avec soi. Première étape donc sur ce chemin : entrer en amitié avec soi-même. Contrairement à la relation amoureuse, en amitié il n’y a pas de risque de fusion. Cette période délicieuse dans les premières semaines d’un couple où l’on se sent fondu dans l’autre, ne faisant qu’un avec lui, relève d’une profonde illusion. Pour se construire, le couple doit sortir de cette fusion. En amitié, la fusion est rare. Chacun reste ce qu’il est et c’est justement ce qui lui permet de communiquer avec l’autre, de l’écouter, de partager, de comprendre… Cela ne signifie pas que deux amis ne s’influencent pas. Au contraire. C’est justement parce que cette distance entre eux leur permet de rester eux-mêmes et d’être vrais qu’ils peuvent s’épauler, se conseiller et se faire grandir mutuellement. Ainsi, chacun peu à peu devient davantage lui-même au contact de l’autre.

      Une éthique exigeante


      Nous sommes généralement beaucoup plus exigeants avec nos amours pour ce qui est de l’éthique et des qualités humaines fondamentales. Autant l’amour rend aveugle, autant l’amitié peut dessiller nos regards et nous faire prendre conscience de la réalité de ce que nous sommes et de ce qu’est réellement l’ami. Nous pouvons aimer passionnément un être dont nous ne ferions à aucun prix un ami mais la réciproque n’est pas vraie ! À tous les âges de la vie, les humains sont à la recherche de relations amicales. Dès le début de la socialisation, à l’école maternelle, des liens se nouent, des préférences s’établissent. Souvent, elles sont sous-tendues par un schéma relationnel dominant/dominé. Elles se poursuivent pendant l’enfance, jusqu’à l’orée de l’adolescence. Mais peu à peu les enfants grandissent. Ils découvrent d’autres centres d’intérêt, leur personnalité se dessine… Et certaines amitiés de la petite enfance se distendent car les différences sont devenues trop importantes. Elles ont eu du sens pendant un temps. Leur temps est terminé. Il en va de même tout au long de la vie. Certaines amitiés durables nous accompagnent sans jamais nous lâcher, alors que d’autres nous tiennent compagnie seulement sur un bout de chemin. Cela n’enlève rien à leur valeur. Chaque amitié est unique. Chaque amitié est précieuse.

      Les outils nécessaires


      1) Je ne confonds pas mes amis avec mes connaissances… On peut connaître beaucoup de monde et ne pas avoir d’amis. On peut nourrir des amitiés solides et sincères et ne pas avoir une vie sociale trépidante. L’amitié est une vraie relation qui se construit peu à peu. Elle n’a rien à voir avec les relations sociales, même si celles-ci peuvent être agréables, voire utiles. L’amitié repose sur une implication humaine profonde. C’est ce qui fait sa spécificité… et sa valeur !
      2) L’amitié se construit. Chacun doit se préparer à construire les siennes. Un ami, ce n’est pas un cadeau du ciel. Certes, il y a le hasard de la rencontre. Mais il y a aussi, et surtout, l’échange qui nourrit la relation.
      3) Je n’attends pas que les autres me choisissent. Les amis, c’est la famille qu’on s’est choisie, dit un proverbe. Mais pour cela, encore faut-il choisir. Ne pas rester passif et attendre que d’autres fassent le choix de l’amitié à notre place.
      4) Je ne m’impose pas comme ami(e)… La base de l’amitié, c’est l’échange, la réciprocité. Personne ne peut s’imposer en amitié… Sinon, ce n’est pas de l’amitié !
      5) J’ose faire le premier pas. Comme dans toute relation humaine, il faut bien que l’un initie le processus relationnel. Lorsqu’on ressent de la sympathie pour une personne, il faut la cultiver. Ne serait-ce que pour voir si cette relation peut déboucher sur une amitié véritable…
      6) Quand je suis en groupe, je n’attends pas que les autres me saluent et se présentent. Si les autres ne font pas le premier pas, c’est peut-être simplement par timidité ou par peur… Pourquoi penser qu’il s’agit d’un rejet ou d’un refus de communiquer ? Si chacun reste dans son coin pour les mêmes raisons, la communication ne s’instaurera jamais et de belles occasions d’amitié seront peut-être perdues à jamais. Ça vaut bien un effort…
      7) Je multiplie les occasions de rencontres. En amitié comme en amour, il faut parfois forcer un peu la chance. En multipliant les occasions de rencontres, on augmente les opportunités de liens. De nouveaux modes de rencontres se développent aujourd’hui, notamment les sites de rencontres sur internet. On n’y cherche pas seulement des rencontres amoureuses mais aussi des relations amicales. C’est, en tout cas, une manière d’entrer en contact avec des personnes qu’on n’aurait eu aucune chance de croiser dans la vraie vie...

       

      Marie Borrel*

      *Pour en savoir plus, lire :
      « 81 façons de se faire des amis »
      Guy Trédaniel Éditeur

       

      main
      cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine Votre Blog & Forum de Signes & sens



       
       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©