Les médecines douces
      dans Signes & sens

      La déprime du sportif existe
      mais la phytothérapie agit…

      La déprime du sportif existe mais la phytothérapie agit…
      ©iStock

      Faites du sport et vous ne vieillirez jamais ! Toutefois, si le sport d’entretien et de loisirs est un atout essentiel, le sport de compétition pose quelques problèmes…

      Pourquoi serait-on triste en faisant du sport ? Plusieurs éléments peuvent y contribuer. Nous ne parlons pas de ce drame passager qu’est la défaite individuelle ou collective. Sans citer encore et toujours Pierre de Coubertin, on peut aisément considérer que savoir donner la totalité de soi-même et, dans le même temps, accepter la défaite constituent probablement l’enseignement principal du sport. Celui qui sait faire cela ne craint plus grand-chose dans la vie. Ainsi, quand une vraie tristesse, profonde, durable, se cristallise chez un sportif dont les résultats devraient lui donner le moral au zénith, la prudence et les interrogations s’imposent.

      Une alimentation mal adaptée responsable ?


      Dans le cas d’un état dépressif de ce type, l’alimentation n’est a priori pas très équilibrée et l’apport en sucres lents, en acides gras essentiels et en protéines de haute qualité biologique pas sûrement « au top ». L’alimentation du sportif doit comporter une ration de sucres lents (pâtes, riz surtout) avec un peu de viande ou de poisson de grande qualité (pas de ces protéines en poudre obtenues en mélangeant du lait écrémé à des extraits de viandes et des produits chimiques !), une quantité de laitages raisonnable (car trop de produits laitiers acidifient le terrain et favorisent la déminéralisation) et surtout des fruits et des légumes frais. L’alcool ne fait pas partie de l’alimentation du sportif. Et le sportif de compétition se tient loin de tout ce qui se fume (légal ou non) et de tout ce qui s’avale et s’injecte et qui n’est pas prescrit dans un but de santé clair et honnête.

      Le sport contrainte


      La deuxième raison de cette tristesse du sportif est probablement que son activité physique a cessé d’être une source de plaisir pour devenir une plaie ! Trop d’ego peut-être, trop de cadence, trop d’exigence à court terme au détriment du long terme : on va faire du sport comme on allait à l’usine du temps de Zola ! Toutefois, plusieurs plantes peuvent aider à redresser la barre d’un « émotionnel » en panne ou fortement assommé :
      - Le millepertuis, grâce à son effet sur le moral, est à conseiller en premier lieu. On lui associera l’éleuthérocoque pour son pouvoir stimulant et adaptogène à l’effort. Ces deux plantes permettront de retrouver la forme.
      > Mon conseil
      Une gélule de chaque, matin et soir, durant une vingtaine de jours. À stopper, par principe, deux jours avant une compétition. Ces produits naturels ne sont pas interdits mais il est toujours préférable de ne rien prendre lors des compétitions. On pourra ajouter une gélule de ballote le soir, ce qui calmera l’anxiété et favorisera le sommeil.
      - Ensuite, on peut profiter de temps en temps des vertus de l’huile essentielle de bergamote.
      > Mon conseil
      Deux à trois fois par an, faire une cure de dix jours : une goutte quotidienne sur de la mie de pain ou une pointe de miel, en dehors des périodes d’exposition au soleil.
      - Après une période de compétition un peu rude, l’huile essentielle de cannelle a une action très positive. Elle permet de restaurer le moral et le physique. Elle calme et apaise la colère sourde qui gronde, surtout lorsque les résultats ne sont pas ceux escomptés.
      > Mon conseil
      Une goutte dans une demi-cuillerée à café d’huile d’avocat ou de lait de coco, en massage des jambes, des fesses et des épaules.

       

      Docteur Daniel Scimeca*

      *Pour en savoir plus, lire :
      « Les plantes du bonheur »,
      Éditions Alpen

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©