Les médecines douces
      dans Signes & sens

      La nutrithérapie,
      une médecine douce préventive

      La nutrithérapie, une médecine douce préventive
      ©iStock

      La nutrithérapie est l’étude du rôle joué dans l’organisme par les « micro-nutriments » : vitamines, sels minéraux, oligo-éléments… Elle implique un nouveau choix alimentaire (apport des aliments qui en sont les plus riches) que complète parfois l’emploi des nutriments sous forme de compléments alimentaires. La nutrithérapie a révolutionné la façon de se nourrir et de se soigner, comme l’a fait la diététique il y a un demi-siècle.

      Cette médecine douce s’est développée grâce aux procédés les plus modernes d’analyse, permettant de suivre le devenir des substances alimentaires depuis leur introduction dans l’organisme jusqu’à leur arrivée dans chaque cellule. La nutrithérapie n’est désignée par ce terme que depuis 1964, terme créé par les docteurs Cloarec et Moatti : elle s’est d’abord intitulée médecine orthomoléculaire (ortho = correction des pathologies au niveau des molécules), appellation proposée en 1968 par Linus Pauling, double Prix Nobel et, avant lui, par le découvreur de la vitamine B6, Roger Williams. Déjà très répandue aux États-Unis, en Suisse et en Allemagne notamment, elle commence seulement à être connue en France.

      Nutritionniste et nutrithérapeute
      La diététique étudie les aliments, les maladies qu’entraîne une mauvaise nutrition, les « régimes » pour y remédier, et détermine les rations quotidiennes à consommer en fonction de divers paramètres : âge, sexe, activité… Elle concerne la nutrition dans son ensemble. Le médecin spécialisé en ce domaine est un nutritionniste. Il ne faut pas le confondre avec le nutrithérapeute qui a recours à la nutrithérapie qui est l’utilisation optimale des protéines, eau, glucides, corps gras, vitamines, sels minéraux, oligo-éléments et des compléments alimentaires. Le dosage des nutriments dans le sang et l’urine a permis d’estimer leurs niveaux de déficit et de développer la meilleure stratégie pour y parer. Le nutrithérapeute s’intéresse donc à l’optimisation de l’ensemble des fonctions, à la correction des déficits minéro-vitaminiques, à la prévention et au traitement des pathologies.

      Le but de la nutrithérapie
      Il s’agit d’optimiser les fonctions, y compris celles de protection et de réparation, pour aider à maintenir le capital santé en bon état, à renforcer les défenses de l’organisme, à prévenir les évolutions pathologiques. C’est une approche positive de la santé, une médecine préventive, non agressive, qui utilise uniquement des molécules existant normalement dans l’organisme, au lieu d’employer des molécules qui lui sont étrangères, comme les médicaments (d’où une meilleure tolérance et peu d’effets secondaires). Elle maintient ou rétablit l’équilibre des cellules à partir des éléments essentiels que l’organisme ne peut pas synthétiser et qu’apportent les aliments.

      Les calories
      Il est vain de se fixer un nombre de calories à consommer quotidiennement et c’est d’ailleurs impossible en pratique. L’important, c’est de distinguer :
      > Les calories vides : celles des aliments qui n’apportent que de l’énergie, le sucre raffiné par exemple.
      > Les calories pleines : celles des aliments riches en nutriments et micro-nutriments utiles.
      À apport calorique égal, mieux vaut des fruits que des bonbons.

      L’important : ce qui reste
      Il faut savoir que quand on « rentre » 100 calories de graisses, 4 sont dépensées pour les transformer, alors qu’on en dépense 26 pour transformer les sucres et 30 pour transformer les protéines. Certains états (troubles digestifs) et certaines circonstances (prise de médicaments) font que les aliments n’arrivent pas à pied d’œuvre. Enfin, les plus riches au départ peuvent être plus ou moins appauvris en micro-nutriments lors de la conservation, de la cuisson, et arriver « vides » dans l’organisme.

      Une question d’équilibre
      Aucun aliment n’est totalement semblable à un autre. Il faut profiter de l’originalité de chacun, y compris ceux considérés comme « mauvais ». Tout est question d’équilibre et, parfois, de « mode d’emploi ». Ainsi, les sucres rapides, engraissant parce que passant directement par le sang puis dans la cellule, peuvent être consommés en même temps que d’autres aliments, être transformés en sucres plus lents, donc assimilés sans susciter de décharge brusque d’insuline. Une glace prise en dessert fait moins grossir que deux ou trois bonbons sucés en milieu de journée.

       

      Docteur Razafimbelo*

      *Pour en savoir plus, lire :
      « La nouvelle façon de se nourrir »,
      Éditions Josette Lyon

       

       

      Le conseil sagesse

      Pour consommer suffisamment de fibres chaque jour, il est raisonnable de manger :
      > 1 portion de légume cuit,
      > 3 fruits,
      > et surtout redécouvrir les légumes secs.

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Articles : Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©