Mes bonnes résolutions...

Je me forme aux médecines douces !

Je me forme aux médecines douces !
©iStock


En complémentarité de la médecine officielle et maintenant reconnues par un large public, surtout grâce à leurs aspects préventifs, les médecines douces ont décidément le vent en poupe. Pour preuve, les opportunités en terme de Formations qui fleurissent notamment sur la Toile.

> Je m’intéresse aux massages bien-être
La pratique du massage corporel appartient aux médecines naturelles que beaucoup adoptent par instinct lorsqu’il s’agit de détendre son conjoint. Il faut dire que le massage et l’automassage ne nécessitent ni machine, ni instrument. Le massage fascine, explique Susan Mumford dans « Le livre du massage. Toutes les techniques expliquées pas à pas », parce qu’il correspond à un besoin inné, celui de toucher et d’être touché. Toutes les civilisations ont, de fait, développé des techniques pour soulager l’être humain, en y associant parfois l’aromathérapie. Du massage classique au Shiatsu, en passant – entre autres – par le massage balinais, le massage hawaïen ou encore le massage d’inspiration ayurvédique, toutes ces méthodes sont aujourd’hui accessibles via des écoles privées de formation. Suivez un cursus de base à l’issue duquel vous sera délivrée une certification ou, mieux, envisagez un véritable métier, celui de praticien en massages bien-être, en libéral ou au sein d’établissements tels que les Instituts bien-être et les Spas.

> Je choisis le Qi Gong
Prendre soin de soi et des autres en découvrant les subtilités de la maîtrise de l’énergie vitale, tel est l’objectif du Qi Gong, cette gymnastique associant mouvements lents, conscience du souffle et concentration mentale. Cette discipline fait partie intégrante de la médecine traditionnelle chinoise, au même titre que les massages, l’acupuncture, la pharmacopée et la diététique. Elle contribue à soulager les douleurs articulaires mais également les migraines, les aigreurs d’estomac, ainsi que les symptômes de certaines maladies. Officiellement, le Qi Gong relève de la Fédération Française de Wushu, délégataire pour l’ensemble des arts énergétiques et martiaux chinois. Votre choix est fait ? Contactez l’une des écoles de formation (il en existe environ une dizaine) qui se trouve le plus près de chez vous.

> Je désire devenir naturopathe
Vous vous êtes renseigné et vous avez découvert que le diplôme de naturopathe n’est pas un diplôme d’État, du moins en France. Ce qui ne vous empêchera en rien, compte tenu de la demande, de devenir « Conseiller en naturopathie ». Au fil de vos études, vous serez initié à un solide panel de disciplines liées aux soins naturels tels que la phytothérapie, l’aromathérapie, l’herboristerie, l’alimentation bio… Il vous suffit de vous inscrire dans un établissement ou à des cours par correspondance. Une formation sérieuse nécessite environ 1200 heures de cours sur une période d’un an. Certains organismes prennent en charge tout ou une partie du cursus, en fonction de votre situation. Il n’existe pas de pré-requis exigés au niveau des diplômes, sauf toutefois une motivation à toute épreuve, le métier de naturopathe ne pouvant pas s’exercer sans passion. Vous sentez que cet axe vous convient ? Appelez sans plus tarder un Centre de formation en naturopathie qui vous séduit !

> Je me forme à la kinésiologie
Vous vous sentez attiré par les domaines de l’énergétique appliquée et de la psychologie ? La kinésiologie est certainement une profession à envisager. La kinésiologie relève des sciences humaines. Elle ne nécessite pas de formation médicale dans la mesure où elle ne se substitue en aucun cas aux professions officielles de santé. L’objectif de cette discipline : gérer les émotions et le stress en passant par des tests musculaires. La formation est généralement dispensée sur deux cycles comportant au total environ 500 heures d’enseignement, condition nécessaire pour exercer cette profession avec toute la rigueur qu’exige son code de déontologie.

> Je serai sophrologue
Les techniques de relaxation et de gestion mentale sont les outils principaux que vous apprendrez à utiliser pour être praticien en sophrologie. Vous pourrez exercer en cabinet mais serez également sollicité par des organismes privés ou publics. La sophrologie est présente dans le milieu du coaching et très fortement appréciée. La formation s’effectue généralement sous forme de stages intensifs alliant théorie et pratique. Après l’obtention du diplôme délivré par l’école, au début de votre installation vous serez surpervisé par un praticien expérimenté. Beaucoup d’établissements possèdent l’agrément Formation continue.

En résumé
Bien que délivrés par des organismes privés, les enseignements ayant trait aux médecines douces ne lésinent pas sur le sérieux et l’éthique. Aussi ne pourront-ils que vous satisfaire et vous donner de surcroît un beau projet professionnel. Ne vous laissez donc pas influencer par une conjoncture défaitiste et offrez-vous, ainsi qu’à vos futurs consultants, de quoi ouvrir positivement de nouveaux horizons santé…


Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein