Mes bonnes résolutions...

Je me mets au bouddhisme !

Je me mets au bouddhisme !
©iStock  


En quête de sens et attiré de surcroît par la spiritualité, la voie bouddhiste s’impose souvent alors comme une évidence ! Avant de s’engager, découvrir ses principes fondamentaux est toutefois utile...

> Je découvre son fondateur

Il y a 2500 ans, en Inde, un prince nommé Siddhartha Gautama Sakyamuni décide de quitter le palais dans lequel son père voulait le préserver de tout souci matériel et psychologique. À l’extérieur, il fait des rencontres perturbantes qui l’incitent à s’interroger. La première est celle d’un vieillard, la deuxième celle d’un malade, la troisième celle d’un convoi funéraire et, enfin, la quatrième celle d’un moine renonçant. La vue des trois souffrances que représentent la vieillesse, la maladie et la mort poussent Gautama à envisager de mener une vie d’ascète dans l’espoir d’y échapper. Mais au bout de six années de privation, il rompt le jeûne imposé par la communauté de moines qu’il suivait jusqu’ici et choisit de s’asseoir seul sous l’arbre de la Bodhi (un figuier) et d’y méditer le temps qu’il faudrait. Après 7 jours et 7 nuits, il prend conscience des vérités essentielles de la vie et devient un Bouddha. (L’Éveillé). Selon la légende, un représentant du Royaume des Cieux le convainc de ne pas garder cet enseignement (Le Dharma) pour lui mais de le transmettre à l’Humanité. Bouddha consacre alors 40 années à prêcher la voie conduisant à la libération.

> Je m’initie à la philosophie
Le bouddhisme, contrairement aux autres religions, ne se préoccupe pas de l’existence ou de la non-existence d’un Dieu créateur. Pour autant, sa philosophie respecte toutes les croyances mais insiste sur l’impermanence. Selon Tsai Chi Chung, auteur de « Le Dharma Soutra, l’enseignement de Bouddha illustré », Tout ce qui existe change et ce qui n’existe pas ne change pas. À partir de ce constat, s’inscrit la pratique de la méditation bouddhiste dont l’objectif consiste à ne plus se laisser perturber par la peur du changement.

> Je médite
Beaucoup de techniques de méditation sont accessibles. L’une d’entre elles se fonde sur la répétition du mantra Om mani padme hum qui permet de canaliser le mental sur les vibrations sonores afin de l’apaiser. Les bouddhistes utilisent un japa mala, sorte de chapelet composé de 108 grains : il s’agit de se détacher des pensées de manière à ne pas s’y fixer. Le mantra va dans ce sens et relie l’esprit à la nature de Bouddha que chacun possède au plus profond de soi. Si cette pratique ne convient pas, le néophyte peut méditer en se concentrant simplement sur le flux et le reflux de la respiration. Cette façon de pratiquer est spécifique du bouddhisme Zen. Il suffit de s’installer sur une chaise, les pieds à plat, le buste droit mais le plus détendu possible. Le bouddhisme Zen privilégie la conscience de l’instant présent. Les pensées se succèdent, le fait de revenir sans cesse à l’observation du souffle permettant de ne pas s’y attacher. Par ailleurs, il est important de réaliser l’alliance du corps et de l’esprit, le bouddhisme étant avant tout une voie de réunification de l’être dans toutes ses dimensions.

> J’effectue une retraite
L’idéal pour se mettre au bouddhisme consiste à effectuer une retraite dans l’un des nombreux monastères installés en France. Plusieurs formules sont proposées en fonction de la demande : séjours allant de 2 jours à une semaine ou plus. L’avantage réside dans le fait que la transmission se fait par l’intermédiaire de conférences ou de causeries au cours desquelles vous pouvez poser les questions que vous désirez.

En résumé
Le bouddhisme constitue un vaste domaine à découvrir, combinaison de philosophie, de religion et de psychologie. Aussi est-il important de ne pas trop se disperser dans les différentes traditions. Le mieux consiste à se limiter à l’enseignement de maîtres authentiques et de choisir celui qui semble le mieux adapté à sa sensibilité. Il est à noter que le Bouddha n’imposait rien, demandant à ses disciples de ne pas adhérer béatement à des discours pompeux mais de toujours vérifier par soi-même la pertinence de ses paroles. Une précaution utile pour ne pas tomber entre les mains de pseudo-maîtres…

 Mentions légales  Signesetsens.com ©


 
jeu-test-bilan-psychologie-quizz-tirage astuces-pratiques-pour-maison-habitat-serein