La psycho
      dans Signes & sens

      Apprendre
      la fidélité

      Apprendre la fidélité
      ©iStock

      Lorsque deux adultes s’engagent dans l’aventure du couple, ils se promettent souvent beaucoup plus qu’ils ne peuvent tenir. Pris dans le tourbillon des sentiments nouveaux, ils croient que le monde peut se plier à leur désir du moment. Et puis le temps passe…

      Qu’il se compte en semaines, en mois ou en années, ce temps est nécessaire pour déchirer les voiles du délicieux aveuglement qui brouille l’aube du couple. Vient un jour où le désir retrouve une place plus juste dans le fonctionnement psycho-émotionnel. Chacun se recentre, à son rythme, sur ce qui lui fait du bien et lui apporte de la satisfaction. Du coup, on s’éloigne plus ou moins de ce qui fait plaisir à l’autre. On sort de la fusion. Cette étape indispensable fait parfois éclater les couples : certains s’aperçoivent qu’ils n’ont pas tant de choses en commun avec leur partenaire et l’union commence à battre de l’aile. Les autres s’efforcent de faire, progressivement, l’état des lieux : que voulons-nous vraiment ? Qu’attendons-nous du couple ? Que désirons-nous vivre avec l’autre ? Que demandons-nous à vivre pour nous-mêmes ?… Aujourd’hui, le couple se vit dans l’intimité et n’implique plus de règles sociales. On se marie pour être mieux, à deux, qu’on l’est seul. On demande au couple de favoriser l’épanouissement individuel, dans le cadre de la relation à deux. Rien d’étonnant à ce qu’il y ait tant de divorces. Dans ce contexte, que devient la sacro-sainte fidélité ? Si l’on en croit le philosophe Alain Etchegoyen, c’est « une valeur en hausse ». Mais elle possède une nouvelle signification. Là où l’on parlait, il y a une cinquantaine d’années, de règle imposée par la société, certains voient à présent un libre choix, une modalité de couple parmi d’autres, qu’ils choisissent de leur plein gré. Cela change tout ! Car autant la règle imposée rogne la liberté et pousse à la transgression, autant le comportement choisi et pleinement assumé concourt au développement de l’estime de soi.

      Une défusion nécessaire


      Autrefois, les infidèles étaient des individus en révolte contre l’ordre social. Cette prise de liberté était un signe de rébellion contre la morale générale. Aujourd’hui, chacun peut mener sa vie comme il l’entend. Un vent de permissivité a balayé les trois dernières décennies du XXème siècle dans les pays occidentaux. L’amour libre, l’échange, l’infidélité sont acceptés comme une autre règle. Du coup, la fidélité est devenue une nouvelle forme de révolte : contre la consommation à outrance et le zapping affectif. Les modalités de cette nouvelle fidélité sont individuelles. Elle ne se limite pas aux apparences. Dans les siècles passés, la vraie vie du couple se déroulait à l’abri des volets clos et au fond des alcôves. Du moment que l’on sauvait les apparences… De nos jours, ceux qui le désirent peuvent afficher « leur » fidélité. Du coup, celle-ci se décline sur plusieurs modes. Il y a ceux pour qui les débordements de la chair sont tolérables du moment qu’ils n’engagent pas les sentiments. Il y a ceux qui acceptent des écarts ponctuels, mais pas les liaisons durables. Au point que certains sociologues, comme Serge Chaumier, désignent comme des couples « fissionnels », ces unions dans lesquelles une infidélité mesurée renforce l’attachement et l’émerveillement mutuels. Il y a ceux, aussi, pour qui la fidélité est affaire d’absolu. Lorsque j’ai rencontré le père de mes enfants au début des années 1980, raconte Christiane, il m’a dit d’emblée qu’il ne savait pas être fidèle. J’étais amoureuse, j’ai accepté. Mais en posant une condition : je voulais tout savoir. C’est ce que nous avons fait. Peu à peu, les écarts se sont raréfiés : ils étaient vidés de leur sens puisqu’ils n’étaient plus interdits. Mais notre couple s’est, lui aussi, vidé de son contenu. Il a fallu dix ans pour que nous arrivions à briser définitivement cette coquille vide. Depuis mon divorce, j’ai compris mon erreur. Un couple, ça se construit patiemment, jour après jour. Il faut pour cela de l’amour, du temps, de l’attention, de la patience, de la tolérance… Tout ce qui se vit à l’extérieur n’est que gaspillage. Christiane n’envisage pas le moindre accroc dans le tissu relationnel de sa nouvelle vie. Elle veut tout. Cela peut sembler présomptueux, voire irréalisable, dit-elle. Pourtant, je crois que c’est la seule voie possible si l’on cherche l’épanouissement dans le couple...
      Cependant, cette fidélité totale n’implique pas que chacun doive renoncer à son jardin secret. Au contraire. Fidélité ne rime pas avec fusion. Comme l’écrit Khalil Gibran dans « Le Prophète » : Aimez-vous l’un l’autre mais ne faites pas de l’amour une chaîne. Laissez-le plutôt être une mer se balançant entre les rivages de vos âmes. Remplissez chacun la coupe de l’autre, mais ne buvez pas à la même coupe. Pareils aux cordes du luth qui sont seules, mais savent vibrer ensemble en musique. La vraie fidélité se vit et se partage dans la compréhension mutuelle, loin de l’étouffement de l’enfermement. Les joies que chacun peut vivre à l’extérieur (dans le sport, l’amitié, les activités de loisir…) deviennent des sources de plaisir partagé. Cette fidélité implique que la communication soit fluide et enrichissante entre les partenaires. Au lieu d’aller chercher hors de la cellule des baumes pour cicatriser les coups de griffe inévitables de la relation, on peut en parler à cœur ouvert. Cette nouvelle fidélité se tricote entre amour de soi et amour de l’autre, entre communion à deux et épanouissement personnel. Un parcours long et sinueux.

      Quelques outils qui aident à devenir fidèle
      Je me demande pourquoi je suis infidèle
      La fidélité n’est ni plus ni moins naturelle que l’infidélité. Lorsqu’on est engagé sur la voie de l’infidélité, ce n’est pas sans raisons. Pour savoir si cette voie est juste ou non pour nous, il faut d’abord se poser la question.

      Je fais le point sur ce que m’apporte l’infidélité
      Un sentiment de liberté ? Une protection contre l’engagement total ? Un antidote à l’ennui ?…
      Je décide de faire le pas sur le chemin de la fidélité
      On ne naît pas fidèle, on le devient ! La fidélité, la vraie, est un choix délibéré. Certes, certains sont fidèles par paresse, par manque d’imagination, par étroitesse d’esprit. Cette fidélité-là peut céder à n’importe quel moment, à la faveur d’un regard, d’une aventure ponctuelle. Mais lorsqu’on choisit de rester fidèle à l’autre, on s’engage. Et cet engagement donne de la solidité à la fidélité. L’amour mérite bien un tel effort…
      Je ne confonds pas fidélité et soumission
      Accepter les limites de l’autre, c’est bien. Mais il ne faut pas pour autant que l’un des deux édicte toutes les règles et impose à l’autre de s’y soumettre. Pour qu’il y ait partage, il faut que la partie se joue à armes égales.
      Je me demande ce que j’attends du couple
      Voilà une question que nous devrions nous poser dès le début d’une liaison. Là encore, les risques de malentendus sont grands. Si l’un envisage la relation comme une distraction secondaire et l’autre comme un engagement absolu, les partenaires auront du mal à trouver un comportement relationnel cohérent. Pour faire le choix de la fidélité et l’assumer, il faut avant tout que cela soit clair.
      J’admets que tous les désirs n’ont pas à être assouvis
      Les petits enfants sont tout entiers concentrés sur la satisfaction de leurs désirs : ils veulent cet objet rouge qui les attire et ils font tout, y compris des caprices et des crises de larmes, pour l’obtenir. Puis, les années passant, ils apprennent que certaines envies ne peuvent être satisfaites. Ces désirs inassouvis sont utiles au développement de l’individu : ils nourrissent les fantasmes, les projets, l’ambition… Il en est de même dans le couple : quand un désir extérieur émerge, il n’a pas forcément besoin d’être satisfait.
      Je considère ma fidélité comme un engagement
      Aujourd’hui, on n’est plus fidèle par obligation sociale, mais par choix personnel. Un choix qui nous engage…

       

      Marie Borrel*

      *Pour en savoir plus, lire :
      « 81 façons d’apprendre la fidélité »,
      Guy Trédaniel Éditeur.

       

      main
      cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine Votre Blog & Forum de Signes & sens



       

      Article Signes et sens téléchargeable gratuitement



       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©