Les leçons d’architecture
d’Antoni Gaudi

Les leçons d’architecture d’Antoni Gaudi
©iStock  


L’Espagne compte avec le Catalan Antoni Gaudi l’un de ses représentants les plus prestigieux en matière d’architecture et de design. Entièrement offert à son art, il est admiré par ses pairs, comme Le Corbusier, mais également par Salvador Dali qui ravive sa mémoire dans les années 50 en écrivant: «Dresser des tours de chair et d’os à vif dans le ciel vivant par excellence de notre Méditerranée, telle a été l’architecture de Gaudi, génial inventeur du gothique méditerranéen destiné à resplendir sous le soleil…». Aujourd’hui les œuvres d’Antoni Gaudi, au nombre de sept, sont classées au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Né dans un petit village de Catalogne du nom de Reus, le 15 juin 1852, Antoni Gaudi i Cornet possède des ancêtres français puisque c’est un marchand ambulant d’origine auvergnate, Joan Gaudi, qui décide de fonder une famille en pays catalan.

Un élève atypique
L’originalité de l’œuvre de Gaudi et son génie prennent racine chez un enfant fragile qui passe beaucoup de temps à observer et à étudier – aux alentours de la maison familiale, le Mas de La Caldera à Riudoms – les lois naturelles qui inspireront plus tard ses plus grandes réalisations. Antoni Gaudi est très tôt un contemplatif fasciné par la nature. Il intègre l’école religieuse de Reus puis effectue des études secondaires, en 1868, à Barcelone. En 1875, c’est l’appel sous les drapeaux mais il est exempté pour raison de santé, ce qui lui permet de s’inscrire à l’École Technique Supérieure d’Architecture de Barcelone. Élève atypique, il a du mal à se soumettre aux règles universitaires. Mais Antoni Gaudi devient cependant officiellement architecte. Ses maîtres sont à la fois intrigués et dubitatifs : Nous avons accordé le diplôme à un fou ou à un génie. Le temps nous le dira…

Une intuition exceptionnelle
Ses premières réalisations sont rapidement remarquées et Gaudi séduit des mécènes dont Eusebi Güel, un industriel qui participe financièrement à la construction des Caves Güel, des Pavillons, du Palais, du Parc et de la Crypte du même nom qui restent des œuvres majeures. Ce qui fait la différence avec d’autres professionnels réside en une intuition exceptionnelle. Si Gaudi a reçu une formation technique d’ingénieur, l’architecte contemporain Jordi Bonet explique qu’ensuite, il s’est produit une combinaison rare dans l’intelligence humaine : sa connaissance de la géométrie s’est doublée d’une vision intuitive des espaces et des volumes. Cette forme de savoir très personnelle lui a permis de révolutionner les méthodes de construction, en s’inspirant notamment du mouvement hélicoïdal de croissance des arbres… Jamais l’esprit de finesse et de géométrie si cher au philosophe, savant et mystique Blaise Pascal, n’a autant été mis en valeur que par les œuvres architecturales d’Antonio Gaudi. Il est vrai que tout au long de son existence, il a suivi un chemin spirituel. Énigmatique à souhait, il répond aux interrogations de ses contemporains : Cet arbre, devant la fenêtre de mon studio, est mon maître…

Un perfectionniste peu orthodoxe
Concevant ses constructions de manière globale, Gaudi n’est pas un adepte de la pratique orthodoxe architecturale. Ainsi ne fait-il pas de plan complet et définitif, sauf pour des besoins purement administratifs. Il lui arrive même d’improviser sur le chantier… Ce qui ne l’empêche pas d’être un perfectionniste hors norme. Il ne s’occupe pas seulement des aspects structurels. Ne laissant rien au hasard et maîtrisant à la perfection la céramique, la ferronnerie, la charpente, il intervient personnellement à chaque étape de la réalisation.

Le détachement
Même si Gaudi aime profondément sa terre de Catalogne et souffre de la voir inféodée à un pouvoir intolérant, ce qui lui vaut un séjour en prison pour avoir osé parler catalan plutôt qu’espagnol, il choisit la spiritualité au détriment de la politique. Riche au début de sa carrière, il se détache peu à peu des biens matériels jusqu’à la fin de sa vie. Fin de vie qu’il consacre entièrement à la construction de la Sagrada Familia, autrement nommée le Temple par lui-même et Cathédrale des Pauvres par le peuple de Barcelone. Monseigneur Ragonosi, lors d’une visite de chantier en 1915, évoque Gaudi comme étant le «Dante de l’architecture». Gaudi est si investi par son œuvre qu’il n’hésite pas, tel un moine bâtisseur, à faire l’aumône pour que les travaux se poursuivent. Tout en travaillant avec acharnement, il pratique le chant grégorien et jusqu’à son dernier jour, fréquente quotidiennement l’église de Saint-Philippe Néri. C’est d’ailleurs en se rendant chez son confesseur qu’il est renversé par un tramway le 7 juin 1926. Sans papier d’identité et vêtu comme un mendiant, il quitte cette dimension trois jours après, à l’âge de 74 ans.

La consécration
Après avoir sombré dans un oubli relatif, les années d’après-guerre voient en Gaudi non seulement un artiste hors norme mais aussi une âme exceptionnelle. Outre le fait qu’une exposition Gaudi, sous l’égide du Ministère des Affaires Étrangères espagnol, fait le tour du Monde en 1976, un processus de béatification est initié depuis 1998 par l’archevêque de Barcelone. En 2002, des concerts, spectacles, conférences et publications rythment une Année internationale Gaudi.

 

Dominique Darfy

 

Quelques réalisations d’Antoni Gaudi
- El Capricho (1883-1885)
- Finca Güel (1884-1887)
- Collegi de Santa Maria de Jesus (1889-1894)
- Casa Calvet (1899-1904)
- Casa Batlló (1904-1906)
- Parc Güel (1900-1914)
- Sagrada Familia (1883-1926)


 

main
cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine Votre Blog & Forum de Signes & sens



 
art-daujourdhui

 

Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


Signes & sens Web
Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

Signes & sens Pratique

Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

Signes & sens Mémo
Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



Mentions légales  Signesetsens.com ©