La psycho
      dans Signes & sens

      Les cheminements de la sexualité

      Les cheminements de la sexualité
      ©iStock

      Il nous faut convenir », écrit Freud en 1905, « que la vie sexuelle enfantine, quelque prépondérante que soit la domination des zones érogènes, présente elle aussi des composantes dans lesquelles d'autres personnes figurent dès le début en tant qu'objets sexuels ». Ces objets sexuels, l'environnement humain, les proches, la mère en premier lieu, sont aussi ceux de l'attachement, autrement dit les objets vitaux. Comment distinguer ce qui ne demande qu'à se confondre ? Ce débat a l'âge de la psychanalyse. Les développements récents et provocants des théories de l'attachement ne permettent plus de camper sur les anciennes positions. L'occasion est par là-même propice pour questionner les vieux consensus sur ce que la « sexualité infantile » veut dire.

      Dans les hautes montagnes de Yongning habitent les Na. Jusqu'à nos jours, femmes et hommes de cette ethnie peuvent entretenir librement des relations sexuelles avec plusieurs partenaires et en changer selon leur gré (1). Sur la procréation, les villageois racontent : Il y a très longtemps, se placer sur le col de la montagne en ouvrant le vagin afin que le vent y entre suffisait pour que les femmes soient enceintes. Les hommes passent comme le vent... et c'est toujours difficile de suivre la trace de l'oiseau dans le ciel, du serpent sur le rocher et de l'homme dans la femme.

      Une libido masculine…


      Le souvenir d'un patient, premier né, fils de médecin et médecin lui-même, situait entre trois et six ans, entre la naissance d'un frère et celle d'une sœur, le souvenir (phantasme-théorie sexuelle) suivant : au moment de la naissance, la sage-femme, son père (le médecin) et sa mère – à l'époque les accouchements se faisaient à domicile – s'enfermaient dans une chambre en emportant avec eux une grande seringue (clystère ?)... Condensation de la procréation et de l'accouchement, du vagin et de l'anus, de la pénétration et de l'expulsion.
      Gaston Bachelard, dans « La psychanalyse du feu », cite la théorie sexuelle scientifique du docteur Jean-Pierre Fabre qui croyait que la semence est une et semblable en toutes ses parties, mais dans la matrice elle se divise en deux : Et c'est la partie de la semence qui se sera retirée du côté droit, comme étant la partie du corps la plus chaude et vigoureuse qui aura entretenu la force et la vigueur et chaleur de la semence, d'où sera sorti un mâle ; et l'autre partie pour s'être retirée du côté gauche, qui est la partie la plus froide du corps humain, aura là reçu des qualités froides qui auront de beaucoup diminué et amoindri la vigueur de la semence, et de là sera sortie la femelle, qui cependant en sa première source était toute mâle (2). Cette idée de la semence une et semblable en toutes ses parties a comme un air de famille avec la suivante : La libido est, de façon régulière et conforme à des lois, de nature masculine, qu'elle se manifeste chez l'homme ou chez la femme… (« Trois essais sur la théorie sexuelle », de Sigmund Freud).

      Les trois formes sexuelles de la connaissance


      Un mythe, un phantasme-théorie sexuelle, une théorie scientifique, trois façons de connaître-expliquer le monde qui nouent entre elles, peut-être, un lien caché dans la dimension constitutive du mental. Dans quel sens peut-on dire que ces trois formes de la connaissance sont sexuelles ? Parce qu'elles parlent de sexe, de pénétration, de semence ? C'est-à-dire par son contenu sémantique ou propositionnel ? Ou parce que derrière elles se cache un désir sexuel infantile et refoulé, un phantasme érotisé ?
      On pourrait croire que tout le monde s'accorde sur le sens qu'il faut attacher au mot « sexuel ». Avant tout, le sexuel n'est-il pas l'indécent, ce dont il ne faut pas parler ?, se demande Freud, en 1916, mais aujourd'hui, aux premiers jours du XXIème siècle, la sexualité – ou plutôt le discours sur la sexualité, la mise en discours du sexe – est devenue un lieu commun, public et banalisé. Seules les marges – un certain érotisme et la pornographie – restent indécentes, même si en faire référence n'est plus interdit. N'empêche que le contenu de la notion de « sexuel » ne se laisse pas définir facilement (3). La construction de cette notion qui lie l'émotion, le désir, l'accouplement, le plaisir et la reproduction, ainsi que la reconnaissance de la différence des sexes – du même et du différent –, accompagne l'humanité depuis l'hominisation et la fabrication de l'outil, à travers la construction d'un ordre social et d'un ordre symbolique (alliance, interdit, exogamie), jusqu'à nos jours.
      La notion du sexuel au sens moderne est redevable à la longue histoire de sa construction mais même les mots, si habituels pour nous, qui désignent son contenu sémantique sont récents. Dans la langue française, le mot sexe est rare avant le XVIème siècle ; l'étymologie du mot latin, discutée, a été rapprochée de secare : couper, diviser... Sexus désigne le fait d'être mâle ou femelle et va toujours accompagner les adjectifs virilis ou muliebris. L'adjectif sexuel est un emprunt assez tardif (1742) au bas latin sexualis du sexe féminin. L'adjectif qualifie couramment ce qui concerne les différences et les comportements liés au sexe (1789). Sexualité désigne en biologie le caractère de ce qui est sexué (1838). Le mot a pris le sens courant de vie sexuelle à la fin du XIXème siècle : la sexualité (4). Mais c'est dans le premier quart du XXème siècle qu'avec la diffusion des théories psychanalytiques dans les sciences humaines, et par conséquent dans la culture générale, le concept de sexualité acquiert l'extension actuelle en désignant une série d'excitations et d'activités, présentes dès l'enfance, qui procurent un plaisir indépendant de l'exercice d'une fonction biologique et qui se retrouvent à titre de composantes, réunies ou isolées, dans le comportement érotique, conscient ou inconscient, dit normal, des êtres humains adultes…

      Eduardo Colombo*

      *Pour en savoir plus :
      « Sexualité infantile et attachement »
      de Daniel Widlôcher et son équipe, éd. PUF, 2000.

       

       

      . Bibliographie :

      1. Cai Hua : une société sans père ni mari. Les Na de Chine. PUF, Paris, 1997.

      2. Fabre Jean-Pierre : L'Abrégé des secrets chimiques. Paris, 1636 (cité par Gaston Bachelard) : La psychanalyse du feu, Gallimard, Paris, 1949. J. P. Fabre (1588-1658) fit ses études de médecine à la Faculté de Montpellier et développa une philosophie de la nature inspirée de Paracelse ; il devint célèbre comme spécialiste de la peste et reçut une charge de médecin particulier du roi Louis XIII. Traditionnellement, à la suite des pythagoriciens, le côté droit est associé au caractère mâle (et chaud, et parfait, et impair), et le côté gauche au caractère femelle (et froid, et imparfait, et pair).

      3. Freud Sigmund : Introduction à la psychanalyse (1916-1917), P.B. Payot, Paris, 1961.

      4. Le Robert : Dictionnaire historique de la langue française, Paris, 1994.

       

      main
      cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine Votre Blog & Forum de Signes & sens




       

      Stages de Tantra S'ouvrir à l'intimité sacrée Stage ouvert à tous : atelier massage, séjour

       

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©