La santé et la forme
      dans Signes & sens

      Alimentation : 
      donner le bon exemple

      Alimentation : donner le bon exemple
      ©iStock

      Connaissez-vous une de ces mères hantée par son poids, qui fait du foie gras – à tort mais c’est une autre question – l’ennemi n° 1 et du sucre l’ennemi n° 2, qui achète du jambon maigre découenné, des tranches de dinde sous plastique, du fromage blanc et des yaourts à 0 % de MG, du beurre allégé et des jus de fruits sans sucre (ajouté !) ? Ou, à l’inverse mais c’est devenu plus rare, une maman « gâteau » qui prépare pour ses chers mignons de bons petits plats comme le faisait Grand-Mère, des frites croustillantes et des entremets quotidiens ?

      Ou peut-être encore une mère bio, qui ne mange que du veau élevé sous le pis de la mère, des œufs de poules nourries au grain et élevées en plein air, qui rejette tout maïs risquant d’être transgénique et ne mange que du pain au levain cuit au feu de bois, idées certes louables mais qui, trop absolues, empêchent de donner à son enfant le saucisson, peut-être pas pur porc, dont il a envie ou la bonne baguette bien croustillante si elle n’est pas labellisée AOC ? Ayons nos convictions, bonnes ou mauvaises, juste ou erronées, mais ne les laissons pas entamer l’évolution d’un goût en formation et qui ne doit pas être enfermé dans des modèles rigides, des diktats ou des interdits.

      N’imposons pas nos propres choix alimentaires
      Restons dans la commune mesure, qui se tient à mi chemin du non gras et du tout gras, du non sucre et du tout sucre, du tout mauvais et du tout bon. Même si nous avons adopté pour nous-mêmes une alimentation particulière, ne la faisons pas partager à nos enfants. Expliquons-leur qu’elle nous est personnelle. Offrons-leur toujours une nourriture variée qui ne reflète pas nos modalités personnelles, leur laisse leur autonomie de choix, de goût et un maximum d’ouverture. Certes, la petite fille ou l’adolescente qui voit sa mère remplacer le pain par des biscottes (d’ailleurs plus caloriques) et édulcorer son café avec une sucrette (4 calories économisées) a d’autant plus tendance à prendre modèle sur elle que ses copines de classe ne parlent, elles aussi, que poids et mensurations. L’alternative reste difficile : ou bien s’efforcer de présenter un exemple plus rationnel – ou bien lui expliquer que « c’est le docteur qui m’a prescrit un régime pour raisons de santé ». Opérons un retour sur nous-mêmes.

      Le goût sucré : le premier des plaisirs
      Si l’on veut amener un enfant à bien se nourrir, ce n’est pas en développant son sens moral (« C’est bon pour la santé ») mais en satisfaisant le plus profond des mobiles, le plaisir. Un enfant mange par plaisir et non par raison. L’éveil au plaisir est capital pour la vie d’adulte. C’est lui qui doit guider les choix alimentaires. Pour donner ses chances à votre bambin, développez son goût – et ses autres sens –, diversifiez au maximum ses choix alimentaires en lui proposant beaucoup d’aliments variés : c’est l’occasion qui fait le larron. Selon certains, le goût se développerait dès avant la naissance, sitôt né en tout cas. Le bébé perçoit avec sa langue les quatre saveurs de base : sucré, salé, amer, acide. Dès la naissance, il accepte le sucré et rejette l’amertume. Peu à peu, il apprendra à faire ses choix selon les réactions de l’organisme.

      Apprenez-lui à diversifier ses goûts
      Dès qu’on diversifie son alimentation, vers 4-6 mois, on peut commencer cet apprentissage. La maturité de son système digestif permet alors d’introduire fruits et légumes cuits ou mixés. C’est la période idéale pour l’inciter à découvrir de nouveaux goûts. Il est intéressant d’introduire séparément chaque aliment pour l’aider à découvrir de façon fine le goût de chacun. Le rythme pour passer chaque fois à un aliment nouveau dépend de chaque enfant. Il faut commencer par des légumes qui n’ont pas un goût très prononcé, bien cuits, non filandreux : frais ou surgelés, carottes, haricots verts, salades cuites, courgettes épluchées, tomates cuites sans pépins (une cuillerée à café dans le biberon de lait). Vers 15-18 mois, lentilles, pois cassés, haricots rouges ou blancs, fenouil, salsifis, chou, céleri. Mais vers 5-6 mois, on aura déjà introduit progressivement les œufs (d’abord un demi-jaune cuit), la viande ou le poisson mixé. En même temps, on l’habituera aux fruits, d’abord cuits (compote), aux yaourts et fromage blanc. Soyez patiente quand vous introduirez un aliment nouveau. L’enfant éprouve en général plus de méfiance que de curiosité à l’égard de ce qu’il ne connaît pas. Peu à peu selon le goût, l’odeur et même le son, il distingue ce qui lui plaît : les aliments qui lui procurent à la fois bien-être et satiété.

      À 2 ans, il choisit !
      L’enfant devient sélectif à partir du moment où il porte lui-même les aliments à sa bouche, vers 2 ans environ (mais c’est aussi la période du « non » qui rend plus difficile l’apprentissage). Ses préférences vont vers les aliments avec beaucoup de sucre et de graisses. Il ne faut pas supprimer ceux-ci mais compenser par des ajouts de fruits et légumes. Le goût est un tout. On y associe des éléments attractifs et le souvenir d’expériences agréables ou désagréables (souvent on n’aime pas un aliment parce qu’il rappelle un mauvais souvenir: il a rendu malade, par exemple). Apprenez lui à dire : « C’est fort », « Ça pique », « C’est mou », plutôt que « J’aime » ou « J’aime pas »…

       

      Rachel Frély et Josette Lyon*

      *Pour en savoir plus, lire :
      «
      Bien nourrir les enfants de la génération soda »,
      aux
      éditions Josette Lyon

       

       

      Une bonne initiative

      Chaque année depuis 1999, une Semaine du Goût se déroule désormais en octobre. Les chefs et artisans organisent un peu partout en France des leçons de goût dans les écoles, des repas de quartier des fêtes. En octobre 2000 par exemple, 3500 chefs et artisans de bouche, entre autres manifestations, ont donné leur leçon de goût aux élèves de CM1 et CM2.

       

      main
      cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine Votre Blog & Forum de Signes & sens



      Newsletter Signes & sens

       
       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©