La santé et la forme
      dans Signes & sens

      Après la ménopause,
      une nouvelle vie devant soi

      Après la ménopause, une nouvelle vie devant soi
      ©iStock

      L’après-ménopause est une nouvelle vie, avec ses plaisirs, ses joies et ses difficultés. Beaucoup de choses, de situations s’entremêlent. Riche du passé, le présent se fait carrefour où les choix dans la manière de vivre sont importants. Tout comme les projets d’avenir proche et lointain. Les points d’interrogation ne manquent pas !

      Il peut même se produire une crise existentielle sur le chemin de la vie, qui n’a pas été (ou n’est pas) toujours un long fleuve tranquille. Il est clair que les choses ont changé : le corps s’est modifié, certaines pathologies peuvent se dessiner, l’esprit a mûri au fil des années et des expériences acquises. Ainsi, le futur vous appartient compte tenu de vos liens préexistants avec votre famille (conjoint, enfants, parents), vos amis, votre situation sociale et financière et vos propres aspirations.

      Une histoire de volonté
      C’est vrai, on ne peut pas faire tout ce que l’on voudrait. Il y a des obstacles, voire certaines impossibilités entre les souhaits (je n’ose pas dire les rêves) et leur accomplissement ; il existe un fossé qui peut être franchi ou contourné par endroits, rarement dans sa totalité. Mais qu’importe, ce qui compte avant tout c’est votre volonté, votre pouvoir de décision, votre engagement dans certaines voies qui vous tentent plus que d’autres. Bien sûr, il faut consulter vos proches pour vous mettre en harmonie avec eux. Mais votre volonté, doublée de votre sensibilité, de vos besoins physiques et moraux, doit permettre votre épanouissement.
      En premier lieu, vous disposez souvent d’un peu plus de temps (les enfants sont grands – si vous avez travaillé, vous pouvez être en pré-retraite ou en retraite). Ce temps, il importe de l’occuper : Si tu ne veux pas que le temps te tue, tue le temps... Le développement de distractions, d’un passe-temps, est essentiel. Ce sont eux qui donneront un sens à votre activité journalière, qui vous éviteront de ressentir le vide d’une journée, voire de sombrer dans la dépression. Les exemples sont nombreux :
      – Jardinez.
      Si vous avez un jardin, l’occupation est toute trouvée. Ce peut être un bonheur simple et paisible. N’oubliez pas Candide (de Voltaire) : Cultiver son jardin. C’est certes une image mais le choix de ce symbole n’est pas innocent.
      – Bricolez.
      C’est souvent le fait des hommes mais pourquoi pas les femmes? Elles sont peut-être moins robustes mais sans doute plus adroites.
      – Faites de la musique ou initiez-vous.
      Pour celles qui peuvent la pratiquer, elle peut apporter un excellent dérivatif (piano, violon ou tout autre instrument). Il n’est d’ailleurs jamais trop tard pour apprendre à jouer d’un instrument lorsque la vie (le travail, les enfants) n’a pas donné le temps de s’y intéresser. Il y a bien d’autres passe-temps. Pour celles qui se sentent un don, une aptitude pour la peinture, la sculpture, la poterie, la tapisserie, la broderie, l’écriture (prose ou vers), « essayez-vous ». N’oubliez pas que des clubs, des associations de quartier, peuvent vous initier, ainsi que les DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). C’est une occasion formidable, non seulement d’apprentissage, mais également de rencontres.
      – Prenez des cours.
      Bien des femmes s’inscrivent en Faculté pour suivre des cours d’histoire, d’art, de littérature (à Paris, à la Sorbonne ou au Louvre, par exemple).
      – Chinez.
      Certaines recherchent des objets rares (et qui ne sont pas toujours très chers), chinent pour une statuette, un timbre, un papillon, une assiette peinte, une chaise ou un petit meuble d’époque ou contemporain. Mais encore pour des choses plus futiles (adjectif non pris dans un sens péjoratif !) : petits bijoux, colliers, boucles d’oreille, porte-clefs… La liste est interminable.
      L’intérêt est le passe-temps de la recherche et du choix : une certaine dose de flânerie, le plaisir de contempler les objets acquis, même pour une collection hétéroclite, de les faire admirer par ses proches et ami(e)s, de leur faire partager, pourquoi pas, sa passion...
      – Distrayez-vous en société.
      L’un des aspects les plus valorisants est la recherche de distractions en société. Cela permet de garder des contacts, de s’entraîner à des jeux divers, tout en améliorant ou en entretenant sa mémoire. Vous avez de multiples possibilités : les cartes, le bridge pour celles qui savent s’accrocher – c’est alors très prenant, ce qui peut même dévorer votre temps. Méfiez-vous. Usez – sans abuser – du scrabble, voire des jeux de société : nain jaune, monopoly, produits dérivés de jeux de télévision, jeu d’échecs… Il faut opter pour ce qui vous fait envie.
      – Dépensez-vous physiquement.
      La dépense physique est non moins importante. Faites une ou deux fois par semaine 3 à 4 km de footing, quelques minutes de gymnastique matinale (ou en groupe, dans un club ad hoc), du vélo (vélo d’appartement, randonnées forestières ou autres), de la natation, et pour celles qui le peuvent, du tennis ou du golf (toujours la même formule : usez sans abuser). Voilà de quoi vous divertir avec un carnet bien rempli pour la semaine. Cela va de soi : vous pouvez faire participer d’autres membres de la famille à vos distractions. Ce qui permettra des rapprochements sympathiques dans une ambiance conviviale.
      – Mettez-vous au service d’une cause.
      Autre possibilité, si votre temps est disponible, vous mettre au service d’une cause : bénévolat, associations à but non lucratif (selon la loi de 1901), sociétés culturelles, oeuvres sociales, de bienfaisance... On y demande généralement de bonnes volontés et certains talents pour gérer, s’occuper de la trésorerie, aller sur le terrain. Vous pouvez même devenir une véritable militante, occuper un poste intéressant… Et cette activité parallèle peut être très gratifiante.
      – Le mélange des générations.
      Évitez de rester confinée avec des personnes plus âgées que vous. Mélangez-vous aux autres, entretenez des relations avec des jeunes (qui, quelquefois, ont l’esprit moins jeune que vous-même !), avec d’autres couches sociales, culturelles, voire religieuses ou politiques… Ce sont des atouts essentiels pour votre dynamisme et vos élans.

      Votre vie intime
      Vos relations avec votre mari, votre ami, datent vraisemblablement de longtemps, souvent plusieurs décennies. Mais parfois, votre existence a pu changer. Il peut y avoir eu des départs prématurés, des ruptures, des séparations et création d’une nouvelle liaison. Après 50 ans, l’amour, la tendresse existent tout autant qu’avant, parfois affinés par les expériences passées, plus subtils – quoique des foucades mais aussi de grandes passions naissantes peuvent s’exprimer. La vie sexuelle peut être très belle. Rappelons qu’après la ménopause, une femme n’a plus besoin de contraception. Ce problème, qui a pu l’habiter et la gêner toute la vie durant, cesse de lui-même, ce qui n’est pas négligeable. Cependant, le nombre de relations sexuelles s’espace souvent un peu. Le désir, la libido peuvent être plus longs à venir. L’orgasme peut être obtenu avec un certain retard et de façon non constante. Mais ce n’est pas grave. Il y a une adaptation progressive et si tous deux vous vous y mettez en ajoutant vos complémentarités, le mécanisme et le fonctionnement seront très satisfaisants. Quelquefois, une femme, pour des raisons diverses, n’a pas eu de relation sexuelle depuis longtemps, et elle craint une reprise difficile. En ce cas, consultez votre gynécologue qui verra si vos organes sont bien en place, les muqueuses souples et suffisamment humides. Il pourra vous rassurer, vous donner éventuellement un traitement estrogènique par voie générale ou uniquement par voie locale sous forme de crème ou d’ovules, ce qui facilitera beaucoup les choses. S’il y a une difficulté à la pénétration de la verge, si une douleur vulvo-vaginale se réveille (dyspareunie) du fait de la sécheresse de la muqueuse et parfois de l’étroitesse du vagin, certains lubrifiants peuvent vous venir en aide. Votre libido est-elle insuffisante ? Le traitement hormonal substitutif de ménopause peut vous améliorer, mais pas toujours. On a préconisé les androgènes à petites doses ; ils peuvent, en effet, être efficaces. Il faut cependant les utiliser à faibles doses, puisqu’ils peuvent avoir un effet sur votre pilosité, sur votre voix. En tout état de cause, ce type de traitement nécessite une surveillance médicale attentive. Quant à la D.H.E.A., il s’agit d’un androgène faible et les résultats à en attendre, côté sexuel, sont modérés et inconstants. Il ne faut pas oublier, par ailleurs, que l’activité sexuelle peut être inhibée ou diminuée par des problèmes psychiques et qu’alors, les hormones ne peuvent pas grand-chose… Enfin, le Sidanefil (Viagra) ne marche pas chez la femme.

      Votre hygiène de vie
      Dans votre vie de tous les jours, une alimentation saine, équilibrée, est nécessaire, tout en évitant des rations trop caloriques, riches en graisses et en sucres. Bien entendu, vous devez être sobre en consommation d’alcool. Le tabac, de son côté, n’est vraiment pas fameux pour la santé… N’abusez ni d’excitants à base de caféine (café, thé pris en trop grande quantité), ni au contraire de somnifères et tranquillisants qui peuvent émousser vos capacités mentales et physiques.
      – Entretenez votre mémoire.
      Il faut toujours entretenir sa mémoire et ses fonctions cognitives. En ce sens, comme le dit le proverbe : Aide-toi, le ciel t’aidera. Des jeux de société, comme certains jeux de cartes (bridge), peuvent être une aide puissante au travail de mémorisation, tout en étant très distrayants. Le scrabble, les mots croisés, les jeux de devinette, les lectures diverses, la pratique de la musique, apportent leurs contributions au maintien de la mémoire.
      – Entretenez votre vue et votre ouïe.
      Si vous sentez que votre vue baisse, que vous avez des difficultés à voir de loin et/ou de près, ou même si d’autres symptômes vous ennuient (étoiles ou tâches devant les yeux, impression d’amputation du champ visuel), n’hésitez pas à consulter un ophtalmologiste. Il peut vous prescrire des verres correcteurs, déceler une pathologie oculaire débutante et la traiter dans les meilleures conditions de guérison ou stabilisation. C’est le même problème pour l’ouïe. Si l’acuité auditive baisse, si vous entendez moins bien les conversations, si vous percevez des acouphènes (sifflements, bourdonnements d’oreille…), l’avis de l’O.R.L. est indispensable. Ses prescriptions peuvent faire disparaître ou améliorer les troubles dont vous vous plaignez. Ainsi, vous pourrez vous tourner avec confiance vers votre avenir. C’est vous qui l’avez en main. Il sera en grande partie le fruit de votre volonté et de vos efforts. Il faut toujours aller de l’avant. Un proverbe chinois dit : Ne crains pas d’avancer lentement. Crains seulement de t’arrêter. Ayez des projets. Certains peuvent se réaliser et d’autres non… Qu’importe : avanti !

       

      Professeur André Gorins*

      *Pour en savoir plus, lire :
      " Après la ménopause, une nouvelle vie devant soi "
      Éditions Josette Lyon.

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©