La santé et la forme
      dans Signes & sens

      Faire de son alimentation
      une priorité santé

      Faire de son alimentation une priorité santé
      ©iStock

      " Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture ! " : quatre siècles avant Jésus-Christ, Hippocrate - l'ancêtre de tous les médecins - avait déjà tout compris. L'alimentation est au centre de notre santé et la pierre angulaire de notre avenir. Sans une réflexion sensée sur son hygiène de vie et, en particulier sur ses habitudes alimentaires, l'Homme court à sa perte. Toutes les statistiques sont là pour le rappeler...

      L'obésité a augmenté dramatiquement ces quinze dernières années. Entre 1980 et 1995, le nombre d'enfants " super-obèses " a augmenté de 350 % et la surcharge pondérale atteint aujourd'hui 37 % de la population française. La France est pourtant un des pays industrialisés les moins touchés par ce fléau. Il s'agit effectivement d'un véritable fléau dans la mesure où, aux USA, l'obésité est devenue la deuxième cause de mortalité (300 000 morts par an, soit 1000 morts par jour), juste derrière le tabac... Au détour de l'obésité, nous voyons décupler les maladies cardio-vasculaires, le diabète, mais aussi les cancers. Aussi surprenant que ce phénomène puisse paraître, obésité et cancers sont intimement liés, même si les personnes en surpoids ne sont pas les seules cibles de cette terrible maladie qui semble toucher les gens au hasard. Mais est-ce vraiment un hasard ?

      Les dangers des mauvaises habitudes alimentaires

      Tous les chercheurs sont d'accord pour dire que les facteurs environnementaux sont à l'origine de l'augmentation constante du nombre de cancers. L'alimentation est devenue une des principales causes de son évolution. De multiples études le prouvent. Le Professeur Guy de Thé et Annie Hubert ont démontré, dès 1988, dans leur ouvrage " Modes de vie et cancers ", que les habitudes alimentaires étaient le point commun de certains cancers touchant plus particulièrement des peuplades aussi différentes que les Asiatiques, les Esquimaux et les Africains, bien que leurs gènes soient très différents. De son côté, en 1996, le CNRS a publié un livre reprenant toutes les preuves dont nous disposons sur les relations entre cancer et alimentation. Un exemple très connu est représenté par les Asiatiques qui, lorsqu'ils vivent en Asie, ont plus de cancers de l'œsophage et moins de cancers du sein que les Américains. Après 20 ans de vie aux USA, pour ceux qui y ont émigré, ces mêmes Asiatiques ont atteint un taux de cancer du sein identique à celui des Américains de souche. Les gènes sont restés les mêmes mais c'est l'alimentation, en particulier, qui a changé... Ainsi est-il plus qu'urgent de nous intéresser à notre assiette et de prendre notre destin en main. C'est ce qu'écrit aussi avec conviction le Professeur Joyeux, chirurgien et cancérologue, dans son ouvrage " Changez d'alimentation "...

      Le rôle funeste des carences et des excès

      L'alimentation est source de multiples pathologies par deux mécanismes essentiels :
      - Les carences ont décimé des populations entières : le scorbut, le rachitisme, le béri-béri, etc. ont longtemps dominé en Europe. Aujourd'hui, la famine et la dénutrition continuent à toucher les pays du tiers-monde mais n'existent plus, a priori, dans nos pays.
      - Les excès : après avoir connu les pathologies de carences, les pays industrialisés ont créé les pathologies d'excès de calories, de graisses, de cholestérol, de sucre... Mais, à notre époque, paradoxe du paradoxe, nous souffrons à la fois de pathologies d'excès et de pathologies de carences. Les régimes incontrôlés, les aliments raffinés, les méthodes de culture intensive apportent leur lot de carences en vitamines, anti-oxydants, acides gras essentiels ou oligo-éléments. Ceci étant, à quoi est due cette dérive et comment y remédier ?
      Pour trouver des solutions, il faut savoir poser le problème.
      Un Américain, Lewis Perdue, a écrit en 1992 un livre qui a fait beaucoup de bruit : " Le paradoxe français ". Il y explique en substance que les Français mangent beaucoup et mal. D'après lui, nous abusons d'aliments gras (le foie par exemple), de plats en sauce, de beurre, de fromages et surtout de vin. Cependant, nous faisons deux fois moins d'infarctus que les Américains ! Avant tout, cet ouvrage montre le manque d'objectivité des Américains sur leur propre alimentation... Mais, au-delà de cette remarque teintée de chauvinisme, les résultats des études publiées par Lewis Perdue sont réels et amènent des interrogations et des réflexions.
      Les Français font effectivement moins d'infarctus que les Américains. Quelles en sont les raisons ?
      Les producteurs ont sauté sur l'occasion pour assurer que le vin était, en fait, un protecteur cardio-vasculaire. C'est vrai mais cette réponse est insuffisante. Des études récentes ont mis en exergue un élément beaucoup plus intéressant : les Américains ont une alimentation nettement moins diversifiée que la nôtre. Nous " jouons " sur une gamme beaucoup plus large que nos amis d'Outre-Atlantique. Nous mangeons statistiquement près de deux fois plus d'aliments différents. Par conséquent, nous consommons davantage de micro-nutriments, de vitamines, d'oligo-éléments et donc d'anti-oxydants et de protecteurs des tissus comme les flavonoïdes. Et voilà, le maître-mot est lancé : les micronutriments et les anti-oxydants sont des éléments essentiels de prévention des maladies à travers une alimentation équilibrée.

      Le bon sens

      Depuis quelques années, un élan " naturel " se fait sentir chez les consommateurs comme chez les producteurs. Nous voyons se multiplier les produits biologiques, les labels de qualité, les chartes de bonne conduite, dans l'agriculture comme dans l'élevage. Mais comment s'y retrouver parmi les choix invraisemblables d'aliments, vendus à coup de concepts marketing et de manifestations publicitaires ?
      Il faut s'informer, regarder, comparer et toujours choisir les aliments les plus naturels, les moins transformés, faire confiance aux vrais professionnels et se méfier des industriels.
      Il faut faire attention à ce que la course aux prix les plus bas ne se traduise pas par une baisse de la qualité. Il est vrai qu'un produit de qualité, biologique de surcroît, sera un peu plus cher. Mais si, parallèlement, vous n'achetez plus tous les aliments industriels suggérés par la publicité, vous constaterez qu'à la fin du mois, votre budget alimentation aura peu augmenté et que votre budget santé aura diminué de façon significative ! Alors, écoutez un peu plus votre instinct et votre bon sens. Ne vous laissez pas aller à la facilité. Évitez à vos enfants de se laisser influencer par la publicité. Apprenez à bien manger et transmettez-leur ce savoir. Cette sagesse ne nécessite pas de talent de cuisinier mais de simples qualités humaines...

       

       

      Docteur Éric Ménat

       

      * À lire :
      " Dictionnaire pratique de la diététique ",
      Docteur Éric Ménat,
      Éditions Grancher.

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©