Le sport et les loisirs
      dans Signes & sens

      Le programme sport idéal ?
      Avant tout,
      une prise de conscience...

      Le programme sport idéal ? Avant tout, une prise de conscience...
      ©iStock

      « Le sport, c’est la santé »… Voilà une maxime bien connue… Cependant, en ce domaine, excès et démesure l’emportent le plus souvent sur équilibre et bien-être.

      Le sport est devenu un phénomène social de grande ampleur avec des incidences économiques, politiques, culturelles, sans oublier le côté médiatique. Individuel ou collectif, de loisir ou de compétition, son enseignement s’effectue tout d’abord pour le petit d’Homme à l’école par les cours d’éducation physique. Et simultanément, ou différé dans le temps, au sein de clubs, d’associations, voire en pratique libre par le sujet.

      Un système complexe


      Pierre de Coubertin a joué un rôle déterminant dans l’élaboration du concept de sport à l’école en 1883 : il s’agit d’une discipline à part entière, une des composantes majeures de l’éducation s’inspirant des modèles anglo-saxons. Quelques années plus tard, en 1894, le même homme lance les nouveaux Jeux Olympiques, la référence dans le registre du sport de haut niveau ; en 1918, il écrit dans la «Gazette de Lausanne» que l’olympisme préconise une éducation sportive généralisée, accessible à tous, mêlée aux manifestations esthétiques et littéraires, servant de moteur à la vie nationale et de foyer à la vie civique. Voilà un programme idéal…
      Place est faite depuis quelques années aux sports d’aventure mais, la plupart du temps, la pratique d’une discipline olympique reste prépondérante. Le choix d’une activité sportive ne dépend pas du hasard mais s’inscrit dans l’histoire du sujet en fonction de son tempérament, de ses idéalisations, de ses projections et de son vécu. Le « libre choix » de l’enfant pour un sport repose sur un système complexe. Il lui faut souvent répondre aux attentes conscientes ou inconscientes de ses parents, être porteur de leurs rêves : l’enfant devient une nouvelle chance de réussite et d’apport valorisant pour eux. Son désir évolue également en fonction de l’activité élue par le grand frère, le copain de classe, ses héros médiatiques ! L’identification à certains sportifs est devenue telle que les jeunes portent actuellement des maillots aux numéro et prénom de leur joueur fétiche…
      L’activité sportive met en scène le moi, appelé encore soma : cette enveloppe charnelle se veut à la fois protectrice et la marque de nos limites. Les attentes des sportifs, petits ou grands, répondent à une logique de comparaison, d’évaluation par rapport aux autres et d’accomplissement personnel. Il s’agit déjà d’une recherche de revalorisation par un travail sur l’image du corps et ses performances: reprendre confiance en soi, en ses possibilités. Cet élan narcissique est particulièrement développé dans les sports individuels comme la gymnastique, la danse, le culturisme où le jeu des miroirs disposés sur les murs de la salle permet de renvoyer en permanence au sujet sa propre image et de la travailler en fonction d’une sorte d’idéal (commun). Les sports collectifs mettent aussi en jeu et, surtout, la rivalité avec un partenaire de la même équipe ou membre de l’équipe adverse et mobilisent une capacité à jouer en groupe pour gagner ! Cette confrontation se retrouve pour le sport individuel lors des compétitions.

      Aller jusqu’au bout du bout


      Le sujet, en fonction de son histoire personnelle (place dans la fratrie, de son âge, de son aptitude à supporter la concurrence ou de son besoin de confrontation), sera plus ou moins en demande d’un sport collectif (volleyball, football), de contact (boxe, rugby), de duel (escrime) ou individuel. En fonction du type de rencontre sportive orchestrée, l’effet spectacle est parfois très important puisque fortement médiatisé, notamment pour le football, et l’attente des spectateurs dans la salle ou le stade, leur projection sur l’équipe où le héros du jour majore ce côté lutte. La violence, souvent libérée lors de ces rencontres, est contenue, canalisée, adoucie par la règle du jeu qui permet l’expression du JE, avec respect de l’ordre. Au-delà de ces deux composantes, le dépassement de soi, de ses limites, voilà le véritable défi de l’individu pour lui-même : aller jusqu’au bout du bout ! En individuel ou en collectif, ce processus est manifeste lors des compétitions mais se retrouve également dans la pratique de sports de loisirs comme recherche de performances. Être hors limites devient sans limites puisque cette réaction renvoie l’inconscient à une notion de domination suprême. La loi n’est plus respectée : une jouissance de cette limite dépassée s’installe. C’est celle-là même qui amène le sujet à utiliser le dopage pour gagner le plus haut niveau ; effectivement, cette technique permet une diminution de la douleur et de la fatigue, une nette amélioration des performances en vue du podium ; à un moindre degré, ce phénomène se retrouve aussi lors de simples entraînements de loisirs, par exemple dans la pratique de la musculation…
      Les sports de glisse extrêmes, hors pistes, tel le snow-board free style, illustrent bien eux aussi cette recherche de sensations avec ce frisson de démesure. Ce surpassement peut devenir survie dans une émission comme Koh-Lanta, émission très médiatisée où épreuves sportives et souffrance en direct conduisent à l’élection du héros d’un été.
      S’auto séduire, être valorisé par l’acte et la mise en scène de ses défis, sont autant de comportements qui doivent conduire à une extrême prudence. À partir d’un certain seuil, le maintien de son image et l’accès à un plus haut niveau d’exploit sportif passe inexorablement par une souffrance installée : masochiste devient celui qui continue et n’est plus que douleur. Ceci étant, si la réussite est au terme de ces blessures, c’est un moindre mal ; sinon la chute n’en est que plus difficile. Accepter ses limites, les limites du soma, c’est être capable de renoncer à la performance envisagée, accepter la perte, dépasser l’angoisse du temps. L’écoute de son corps et des signes avant-coureurs du surmenage - tendinite, crampes, asthénie, baisse de capacités, insomnie… - nécessite de la part du sportif de bien vouloir réduire ses entraînements ou de changer temporairement ou définitivement d’activité sportive. Cette attitude saine lui évitera une blessure sévère qui pourrait le mettre durablement à l’écart de sa passion, du milieu sportif, de ses amis.

       

      Docteur Laurence Pescay

       

      Signes & sens, le site créé pour les femmes et les hommes respectueux de l'écologie relationnelle et environnementale...


      Signes & sens Web
      Psycho | Développement personnel | Santé / Forme | Sport & loisirs | Médecines douces | Bio | Cuisine | Beauté / Bien-être | Parapsychologie | Jeux / Psy-tests | Psychobiographies | Interviews | Bulletins d'humeur | Espaces : Psycho - Être - Confiance en soi | Parents - S'entendre - Relations positives |  Coaching - Se réaliser - Maîtrise de soi | Zen - Se régénérer - Beauté intérieure | Amour - S'aimer - Couple et intimité | Foi - Être croyant - Engagements | Astro - Prédire - Ésotérisme - Horoscope | Création - Créer - Expression artistique | Détente - Se libérer - Vitalité du corps et de l'esprit | Beauté - (Se) séduire - Bonheur d'être soi | Minceur - S'alléger - Changement harmonieux | Forme/Santé - Se ressourcer - Douceur de vivre | Habitat - (Se) préserver - Confort intelligent | Bio - Vivre sain - Respect de soi et des autres |  Spécialistes : Psychothérapies - Psychologie - Psychanalyse | Bien-être et santé - Vitalité - Bio | Parapsychologie - Spiritualités vivantes - Thérapies alternatives | Développement personnel - Coaching | Stages et Formations | Jeux-test - Bilans psychologiques gratuits | Conférences Psy Audio gratuites - MP3 | Astuces pratiques maison | Conseils Doctophyto|Ne déprimez plus | Nos prénoms nous parlent | Phrases positives de réussite | Foire aux questions Parapsy | Mes bonnes résolutions | Bons plans | Vos envies ont leur solution | Professionnels, dites NON à la crise | Shopping | Encore + de partenariat professionnel |Notoriété et référencement | Optimisation Web | Réseau social alternatif / Forums & Blogs.

      Signes & sens Pratique

      Service Publicité - Tél : 09 64 27 16 19

      Signes & sens Mémo
      Signes & sens - 17 Boulevard Champfleury - 84000 Avignon - Tél : 04 90 23 51 45



      Mentions légales  Signesetsens.com ©