Le sport et les loisirs
      dans Signes & sens

      Faire du sport pour être heureux

      Faire du sport pour être heureux
      ©iStock

      Besoin d’évacuer la pression du quotidien, génératrice de stress, et ses conséquences néfastes ? Une partie de tennis, un footing ou une balade à vélo, et les idées noires disparaissent comme par enchantement ! Ainsi, un sentiment de bien-être s’installe par la seule médiation de l’activité sportive. Un phénomène expliqué aujourd’hui de manière scientifique.

      Saviez-vous que lorsque le corps se met en mouvement pendant la pratique de votre discipline favorite, il provoque des réactions chimiques singulières qui influencent plusieurs fonctions du cerveau ? Explications.

      Les hormones du bonheur
      Lors d’un effort physique, l’organisme produit des endorphines, véritables « hormones du bonheur ». Il ne s’agit pas d’une plaisanterie de mauvais goût. Leur effet, de par leur structure moléculaire, est comparable à celui attribué aux opiacés comme la morphine. Ces endorphines endogènes (produites par le corps), une fois secrétées, se dispersent dans le système nerveux central, les tissus de l’organisme et le sang, produisant une sensation d’euphorie, sans toutefois comporter un risque d’accoutumance. Par ailleurs, une séance de sport active la production de neurotransmetteurs, tels que la noradrénaline, la dopamine et la sérotonine. Pas étonnant dès lors que la tendance à l’anxiété, à l’angoisse, voire à la dépression, trouve un remède efficace dans la fréquentation des salles de sport. Depuis qu’Élodie, infirmière de 34 ans, s’est inscrite à des cours de fitness, son humeur s’est considérablement améliorée. Dans mon métier, confie-t-elle, je suis journellement confrontée à la souffrance des patients. Au début de ma carrière, tout se passait bien mais, au fil des années, je suis devenue de plus en plus triste. J’en étais arrivée à un point où je me mettais dans une bulle de silence. J’ai commencé à prendre des antidépresseurs jusqu’à devenir addict. C’est un collègue de travail, toujours souriant, qui m’a sortie de cette descente aux enfers en me proposant de l’accompagner trois fois par semaine dans l’établissement sportif qu’il fréquentait. Au bout de quelques semaines, j’ai retrouvé – entre autres − la motivation de mes débuts pour mon métier… Des chercheurs de l’Université de Nottingham ont en effet remarqué que le taux de phényléthylamine, l’hormone du bonheur, était relativement bas chez une personne encline à une humeur maussade. Or, ils ont constaté que ce taux remontait pendant une seule séance sportive ! De son côté, le docteur Jéremy Sibold de l’Université du Vermont assure que 20 minutes de course à pied suffisent à activer la production des neurotransmetteurs, responsables de la sensation de bien-être ressentie par tous les sportifs.

      Une addiction positive !
      L’augmentation du taux d’endorphines est directement liée à l’intensité et à la durée de l’exercice physique. Il peut atteindre jusqu’à 5 fois les valeurs de base d’un organisme au repos et s’y maintient de 30 à 45 minutes après l’effort. Les activités les plus endorphinogènes sont incontestablement les disciplines d’endurance : jogging, cyclisme, natation, sorties en raquettes ou en ski de fond, marche nordique, aviron, athlétisme, football, rugby, basket, volley, handball… L’effort doit être toutefois raisonnable, adapté à la constitution de chacun, mais maintenu pendant 20 minutes. Le médecin psychiatre américain William Glasser (1925-2013) crée en 1976, après avoir étudié le comportement des marathoniens, le concept d’addiction positive (une dépendance aux conséquences bénéfiques et visibles), par opposition aux addictions négatives, telles que la toxicomanie ou l’alcoolisme. Le sport est ainsi à pratiquer sans modération certes mais à condition que le plaisir soit toujours au rendez-vous et en respectant ses limites corporelles. Pas question d’aboutir à l’effet inverse en prenant des risques inconsidérés !

       

      Michel Martineau

       

      main
      cadeau signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web gratuit signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web magazine signes-et-sens-magazine-leader-magazines-gratuits-web



      Newsletter Signes & sens

       

       

      Tapis de sport Les tapis permettent de faire vos exercices physiques confortablement. Nos tapis de sport sont spécialement conçus pour protéger la masse musculaire et osseuse. Entretenir le corps contribue à une bonne santé. Faire du sport sur un bon tapis de sol est conseillé. Découvrez notre sélection de tapis de gym pour entretenir votre forme semaine après semaine.

       

      Mentions légales  Signesetsens.com ©